Dracula mon amour

Titre VO : Dracula My Love : The Secret Journals of Mina Harker.

Auteur : Syrie James.

Nombre de pages : 545.

Parution VF : 2010.

Éditeur : Hachette (Collection: Black Moon).

Genre : Jeunesse- Fantastique.

Prix : 18€.

Résumé éditeur : Sept longues années se sont écoulées depuis la fin tragique de l’aventure qui nous a opposés au Comte Dracula, moi, Mina Harker, mon mari, Jonathan, et trois de nos amis. Et pourtant … je me souviens de chaque trait de son visage, de chaque muscle de son corps, comme s’il n’avait jamais cessé de m’étreindre. Aujourd’hui, je ne peux plus supporter le poids de la culpabilité et je me dois d’écrire ce qui s’est réellement passé. Loin du monstre qu’il pouvait être parfois, il était aussi un homme magnifique, d’une beauté terrifiante et d’une intelligence remarquable. Je l’ai aimé au premier regard, d’une passion dévorante, charnelle et interdite. Et j’aime à croire que cet amour incendiaire fut partagé. Voici mon journal intime. Voici la véritable histoire de Dracula.

Avant tout, je voudrais dire un grand, grand merci à Livraddict et aux éditions Hachette (Black Moon) qui m’ont permis de recevoir ce merveilleux livre en partenariat.

J’avais commencé l’histoire originale de Stoker il y a quelques années (sans la finir, je crois, agacée comme je l’avais vite été par le côté épistolaire). Je connaissais cependant la fin grâce aux films de Coppola et Mel Brooks (la parodie, Dracula mort et heureux de l’être, que j’adore ^^). Mais j’ai adoré ce livre. On suit avec plaisir Mina, l’évolution de sa relation avec Dracula; on attend avec impatience qu’elle apprenne qu’il est Dracula (et non M. Wagner, comme il se présente à elle; j’aurais pu trouver ce nom très poétique, mais je vis dans une région où les Wagner sont pléthore, donc un peu moins), et, surtout, dans quelles circonstances (très frappantes, en l’occurrence, lorsqu’elle a déjà entendu parler de son alter ego fantastique). Merci d’ailleurs de l’avoir imaginé sous des traits aussi charmants (moi qui n’aime pas du tout  Gary Oldman même en mode séduction de Mina ^^;).

J’ai aussi beaucoup aimé suivre la propre histoire de Mina, de ses parents à ses ancêtres plus lointains (même si à ce stade je me suis quand même posé la question. Dracula aime-t-il Mina pour ce qu’elle est, pour qui elle est, ou parce qu’elle est le portrait de sa femme défunte?).

Le personnage de Dracula m’a, je l’avoue, proprement fascinée ^^ Syrie James en a fait un personnage à dominance très positive, extrêmement plausible, selon moi, dans ses discours à Mina (royalement servis par le style soutenu de l’auteur, son écriture très fluide et sa narration à la première personne. J’ai d’ailleurs été ravie qu’il en soit ainsi et pas un roman épistolaire comme chez Stoker, ce que je n’aime pas du tout), tout spécialement par rapport à Lucy.

Qui a pensé mettre Van Helsing en doute? J’ai beaucoup aimé cet esprit logique, et ces arguments (Lucy, tuée non pas car vidée de son sang, mais au contraire transfusée de quatre hommes différents. Peu de chances en effet qu’ils aient tous le même groupe qu’elle !), ainsi que son identité humaine, avant de devenir »vampire ».

J’ai été frappée aussi de ce qu’il utilise lui-même peu ce terme, préférant celui d' »Immortel », presque plus élégant. Est-ce pour se différencier des autres vampires qui pullulent en littérature récemment? Ou pour en chasser tout a priori négatif ? Car oui, s’il s’abreuve toujours de sang, il peut le faire sur des animaux, et quand il le fait sur les humains, c’est juste un peu, et ils l’oublient vite. Sans doute, également, pour s’opposer à Van Helsing, qui utilise l’expression « vampire » comme l’insulte la plus basse et dégradante. J’ai beaucoup aimé aussi le choix de l’auteur quant à la personnalité humaine de Dracula, qui n’est pas celle qu’on pourrait penser, avec tous ces petits détails relatifs à la transformation (j’espère ne pas être la seule à m’être dit « ah, c’est pas comme dans Buffy » … ^^;), mais aussi tous ces éléments qui forment le vampire, comme sa possibilité de sortir au grand jour, ce que j’avais totalement oublié que Stoker avait rendu possible (ouais, mais comme y a pas ça dans Buffy, j’ai oublié T__T).

En parlant des humains qui oublient vite, on a un aperçu des immenses pouvoirs de Dracula, et c’est vrai qu’avec tant de force et pouvoirs de son côté, c’est assez étonnant que quatre hommes aient pu en venir à bout, et j’ai beaucoup aimé les conversations télépathiques entre Mina et Dracula, surtout lors des réunions avec ces hommes (Jonathan, Quincey Morris, Arthur Seward et Van Helsing), et les commentaires sarcastiques de Dracula à leur encontre, mettant en doute et contredisant presque tout ce que dit l’auto-proclamé spécialiste, passages très drôles.

Si j’ai cru sans trop de peine à son amour pour Mina, la fin m’a cependant fait douter, sans m’en décevoir, sinon Dracula serait peut être apparu trop gentil, et aurait donc manqué de relief, été peu plausible. Bravo à Mina pour égaler, sinon surpasser le pouvoir de Dracula, télépathiquement parlant, j’ai beaucoup aimé.

En bref, une lecture passionnante et très riche qui m’a envoûtée. Je remercie une fois encore Livraddict et Hachette de m’avoir permis de découvrir Syrie James et sa version de Dracula en partenariat !

12 réflexions sur “Dracula mon amour

  1. J’ai aussi eu ce livre en partenariat et j’ai beaucoup aimé! D’ailleurs, j’ai acheté « l’original » de Dracula et vais le lire cet été! (j’espère qu’il ne me décevra pas…)

  2. Je n’ai pas aimé cette adaptation de Dracula… Mais, il est où le vampire ? Le Dracula tel qu’on le connais n’est pas dans ce livre… Dans ce livre je n’ai trouvé qu’une pâle copie,
    sur-romantique, du personnage qui hantait mes cauchemars quand j’étais petite… Ici, il est bien tout sauf terrifiant, dommage !

    D’ailleurs je viens de publier mon avis sur mon blog.

    Jolie critique, bonne continuation =)

  3. Je découvre ton blog et par la même occasion tes avis. J’ai aussi adoré Dracula mon amour. Je n’avais pas forcément d’attentes particulières quand aux côtés (sombre ou séduisant) du célèbre Vampire que je voulais voir décrit. Je me suis surtout laissée happer par l’histoire et tout m’a agréablement surprise, emportée. Le plume de Syrie James est juste inoubliable. Et le contexte que j’ai adoré… Un coup de coeur :).

    • Bonjour erine6 ^^ bienvenue par ici !
      Je pense que ceux qui ont été déçus par Dracula mon amour l’ont surtout été parce qu’ils attendaient quelque chose en particulier. Et qu’ils l’ont découvert par comparaison avec l’original de Bram Stoker … contente de voir qu’il t’ait plu aussi !

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s