Sortilège

Titre VO : Beastly.

Auteur : Alex Flinn.

Nombre de pages : 331.

Parution VO : 2007.   VF : 2009.

Éditeur : Hachette (Collection: Black Moon).

Genre : Fantastique.

Prix : 16€.

Résumé éditeur : Je suis un monstre. Pourtant, autrefois, j’étais le type parfait : grand, beau, riche et … atrocement méchant. Je n’aimais que moi et c’est pour cela qu’un sort m’a été jeté. Je suis devenu une bête difforme, velue et monstrueuse. Il me reste deux ans pour être aimé d’une jeune fille, sinon … Ceci n’est pas un conte de fées. Mon histoire prend place aujourd’hui en plein coeur de New York. J’espère que quelqu’un va venir à mon secours. L’amour saura-t-il me trouver … et me sauver?

Ma première lecture dans le cadre du Challenge Disney de Galleane, une adaptation du mythe de La Belle et la Bête, mais du point de vue de la Bête, cette fois, et dans un cadre moderne.

Une lecture qui me laisse un avis assez mitigé. Le grand point? Terminé en quelques heures.

Kyle est le garçon parfait. Physiquement, du moins, et ça lui suffit. Il a un bon exemple sous les yeux : son père est présentateur télé, et son visage est présent sur tous les écrans. Il est un des garçons les plus populaires de l’école, et sort avec son équivalent féminin, Sloane (c’est un prénom de fille, ça?), qu’il a prévu d’emmener au bal. Kyle a le plus grand mépris pour les gens dont l’apparence physique n’est pas terrible, comme cette fille étrange, Kendra, qu’il va pourtant inviter aussi pour lui infliger une belle humiliation. Qui aura bien évidemment l’effet inverse : Kendra est une sorcière et s’attendait à ce qu’il lui fasse ce coup-là, mais elle a voulu lui donner une chance. Comme elle lui laissera un espoir en lui jetant son sort : il a deux ans pour trouver une jeune fille qui l’aime d’amour et l’embrasse (forcément, Sloane s’enfuit dès qu’elle voit son nouveau visage, superficielle un jour…)

La première partie m’a véritablement exaspérée, rien qu’au niveau du langage, entre le très familier et la traduction soutenue qui ne colle pas dans la bouche du frimeur (« je ne pousserais pas l’arrogance jusque-là », « je réfléchissais à tes propos »). Ça ne sonne absolument pas naturel. La narration à la première personne m’a encore plus rebutée, parce que impossible de s’identifier ne serait-ce qu’un minimum. Et parler de sa copine du moment comme « pouliche »… hum. TRÈS agaçant. Ce problème s’est heureusement arrangé dans la deuxième partie. Et le côté vulgaire de Kyle était sans doute voulu par l’auteur, pour montrer ensuite son évolution. N’empêche, je n’ai pas accroché.

En revanche, j’ai beaucoup aimé les échanges sur Internet, avec d’autres cas issus des contes: la Petite sirène (Mutique), la Princesse et la Grenouille (Froggie), Rose-Rouge et Neige-Blanche (GrizzlyGuy). Ils donnent l’impression qu’il n’y a pas qu’une seule sorcière qui opèrent, et ils abordent leurs problèmes d’une manière moderne: un forum de discussion. Ça m’a beaucoup fait rire.

L’adaptation de l’histoire originale était intéressante, mais ce sont surtout les personnage du professeur aveugle (ami et enseignant de Kyle dans la deuxième partie) et de la sorcière qui m’ont plu (dans la bande annonce du film elle me paraissait déjà bien intéressante ^^). Un autre passage qui m’a amusée: les tentatives scientifiques de rendre visage humain à Kyle (quand on a de l’argent, on peut tout acheter, pour son père. Pas cette fois …). Détail intéressant: on retrouve la rose du film Disney, mais qui ne symbolise pas le temps qui lui reste avant que l’enchantement soit permanent (haa, la rose dans le couvercle de verre^^).

Ce livre ne m’a pas tellement plu, au final (et je suis contente de l’avoir emprunté plutôt qu’acheté, même si les éditions Hachette Black Moon font de beaux livres en tant qu’objets, édition).

7 réflexions sur “Sortilège

  1. Allez je laisse mon petit avis, étant donné que j’ai lu le livre ! Comme je te l’ai dit, j’ai trouvé l’idée originale, le fait d’écrire l’histoire de la belle et la bête au XXIe siècle. Le livre se lit plutôt bien mais je ne dirai pas que c’est mon favori. Loin de là =p

  2. Pingback: FLINN Alex, Sortilège « Le boudoir de Méloë

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s