Lectures sur un rocher

La communauté du sud, tome 2 : Disparition à Dallas

Living dead in Dallas. Charlaine Harris (autrice). Frédérique Le Boucher (traductrice). Heide Benser (illustratrice). 2002 (VO), 2005 (VF), 374 p. J’ai Lu. Fantasy urbaine. 8,90€.

« C’est encore moi, Sookie. Pour vous servir Chez Merlotte. Bill est toujours aussi beau et carnassier, mais il ne boit que mon sang, j’y veille ! Ici, à Bon Temps, les humains et les vampires cohabitent pacifiquement. Enfin presque, car l’autre soir, on a retrouvé un corps sur le parking du bar et une ménade m’a attaquée. »

J’avais eu les 1 et 2 à Noël dernier, et le moins qu’on puisse dire, c’est que je n’avais pas aimé le tome 1. Je lui reprochais entre autres une héroïne creuse et agaçante (et qui plus est, narratrice à la première personne), un genre pseudo policier annoncé dès le début et qui se barre en romance et scènes érotiques dès le début, et un univers peu exploité.

Le tome 2 est certes loin d’être un coup de cœur, mais il est beaucoup mieux passé.

Déjà par rapport à l’univers. Ces notions sur les vampires, leur légalisation, etc., sont beaucoup plus poussées ici, et très intéressantes (voire un peu trop, j’ai vraiment trouvé qu’il y avait un déséquilibre entre les deux tomes à ce sujet). Il aborde d’autres créatures, en plus du changeling, comme la ménade (qui m’a fait un net effet Percy Jackson, lorsqu’elle est apparue). Ça, j’ai aimé.

J’ai préféré cette intrigue aussi, même si le premier cadavre est relativement relégué au second plan, alors qu’il était un ami de Sookie. Mais il a eu une place plus « sérieuse » que la pseudo enquête du premier volume. Sookie doit donc se rendre à Dallas, à la recherche d’un vampire disparu, et se trouve sur la route de la Confrérie du Soleil, un groupe anti vampire particulièrement virulent qui n’hésite pas à blesser des humains qui fraient avec des vampires (même s’ils sont de leurs côtés). Si l’on excepte le côté Mary Sue et syndrome Jessica Fletcher de Sookie, ça passe bien.

En parlant des personnages, j’en ai trouvé un qui m’a plu (davantage que dans le premier, en tout cas) : Eric. Je n’accroche toujours pas à Bill (il me fait penser à Angel. Pas Angelus, Angel, il m’ennuie, quoi), mais j’ai trouvé Eric très drôle. D’ailleurs, un grand, grand merci à lui d’avoir interrompu Bill et Sookie en presque action (comme d’habitudes, leurs scènes amoureuses m’ennuyaient franchement).

Il n’en reste pas moins que si j’ai été intéressée, je n’ai pas accroché. Je n’aime toujours pas Sookie, même si elle s’arrange dans ce volume. La narration à la première personne avec son point de vue me dérange vraiment, même si j’ai apprécié certaines de ses prises de position. J’ai apprécié aussi la baisse de scènes amoureuses avec Bill, mais la dernière partie, sur l’orgie, je m’en serais bien passée. C’est peut-être, voire sans doute liée à cette première personne, mais je n’ai pas aimé la lire.

Il y avait toujours cette différence de langage, familier à très familier qui balance d’un coup vers le soutenu -je sais, il y a de fortes chances pour que ça vienne de la traduction. Mais ça ne m’en a pas moins dérangée, parce que c’est cette version que je lis.

Comme pour le premier tome, j’ai lu ce livre dans le cadre d’une lecture commune avec des Livraddictien(ne)s, dont voici leurs avis : Mycoton,Voz, Setsuka, Lisalor, Lebbmony.

 Nombres de tomes parus : 13 (série finie).

Quand le danger rôde

10 commentaires sur “La communauté du sud, tome 2 : Disparition à Dallas

  1. Je trouvais le moyen bof, car je n’apprenais rien par rapport à la saison 1 de True Blood par contre, le tome 2 m’a plus enchanté ! J’ai hate de retrouver Eric (mon coup de coeur du tome), je
    trouve Sookie un peu moins niaise, par contre Bill ca passe toujours pas même si la fin avec son histoire m’a ému ;D

  2. j’aime bien le premier tome, je ne me laisse aller à aucun commentaire avant d’avoir lu ce tome 2, avec Twilight, j’ai dès le premier tome critiqué et après, je me suis rendu compte que la suite
    était bien, alors prudence 🙂

  3. J’ai lu le tome 4 en français après avoir vu les 3 premières saisons de la série TV. Série géniale (car second degré) mais par contre le livre…vraiment nian-nian. Je me suis dit que c’était la
    traduction qui était merdique, parce que la première personne passe mieux en anglais qu’en français. Enfin je trouve. Tu as essayé en anglais ? Il faudrait comparer, comme à chaque fois ^^

    Un mot pour conclure : Eriiiiic !

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.