Doregon, tome 1 : Les portes de Doregon

Auteur : Carina Rozenfeld.

Illustrateur : Benjamin Carré.

Nombre de pages : 249.

Parution : 2010.

Éditeur : L’Atalante Jeunesse (Collection : Le Maedre).

Genre : Jeunesse – Fantasy.

Prix : 14€.

Résumé éditeur« La solution s’imposa à moi comme un coup de poing au plexus solaire. Ma respiration s’interrompit avant de reprendre, haletante. Non … je ne pouvais pas ! Je n’avais pas le droit. Jouer avec le temps était interdit, punissable ! Mais, si je laissais mon ennemi s’emparer du Secret, cet interdit n’aurait plus lieu d’être, comme tout le reste… Et c’était le seul moyen de sauver le Secret, de sauver Doregon et de sauver Josh en même temps, alors, il n’y avait pas à hésiter.  Je l’entendis hurler mon nom, sa rage se répercutant jusqu’à moi…

— MIA ! »

Jeune étudiante aux Beaux-Arts particulièrement douée, Mia peint depuis des années un monde qu’elle a baptisé Doregon. Mia aime Josh, libraire ingénu et passionné. Mia aime son frère, photographe brillant mais tourmenté, pour lequel elle rêve d’une existence apaisée.  Alors, quand elle reçoit le Secret, ce pouvoir singulier qui lui permet de pénétrer dans ses peintures, d’entrer physiquement en Doregon, elle ne peut résister au bonheur de partager avec chacun d’eux la vie dans cet univers fascinant, sans se douter qu’elle va le mettre en danger.

Un grand, grand merci avant tout à Livraddict et l’Atalante Jeunesse pour la découverte de ce petit bijou en partenariat ^^

La première chose que l’on remarque c’est bien sûr la très jolie couverture, qui nous ouvre les portes de Doregon: un des tableaux de Mia, l’héroïne, avec une étrange créature à son côté, un lymbiote, mélange de symbiote et lynx, invention de l’auteur (très intéressante, qui m’a fait penser aux Daemon en étant cependant bien particulière : les humains peuvent partager l’esprit de leur lymbiote en voyager avec eux).

Les lymbiotes ne sont qu’une des créations de l’auteur, Cristina Rozenfeld. Son univers, Doregon, s’ouvre sur des douzaines d’autres, qu’on n’a malheureusement pas l’occasion de tous découvrir (mais celui de la mère de Mia, j’espérais que ce serait le cas !), des tableaux, que l’héroïne a le pouvoir d’entrer. Certains sont ouverts, d’autre pas, et on suit les découvertes de Mia sur ce pouvoir qu’elle acquiert au début du livre.

J’ai trouvé la structure de l’histoire en particulier intéressante, mais vraiment frustrante ! ^^ En effet, on arrive « après la bataille », quand l’apprentissage de Mia a déjà eu lieu et qu’elle a perdu des êtres chers à cause d’un personnage appelé Moone. Elle tente de changer les choses, de lui échapper en partant dans le passé et le modifiant. Elle se réfugie en sûreté, et alors … on découvre ce qui s’est passé précédemment ! Jusqu’aux premières pages ! Alors que, j’avoue, je n’avais qu’une envie, découvrir comment les choses s’étaient déroulées après les changements que Mia avait faits dans le passé … mais l’histoire en elle-même m’a captivée.

Un homme étrange, peu après la rencontre entre Mia et Josh, déclare avoir un secret à confier à la jeune fille et lui transmet un étrange pouvoir. Josh suit l’évolution de celle dont il est tombé amoureux, puis après bien des hésitations, elle fait découvrir l’univers merveilleux de Doregon à son frère aîné, un photographe original et émérite, Moone … qui après quelques temps se fait peu amène, jusqu’à franchement agressif.

J’ai trouvé les personnages très attachants, et le couple formé par Josh et Mia adorable (en plus, le choix des prénoms est vraiment heureux, je les adore!), et Moone, énigmatique, frère ténébreux et tourmenté, extrêmement intéressant à suivre ! (Même si, très subjectivement, je préfère Josh^^, mais, vraiment, difficile de choisir entre les deux !). L’humour de l’auteur m’a fait beaucoup sourire aussi, comme lorsque Mia n’arrive pas à avoir tout de suite un symbiote, alors que Josh y parvient. Elle se met à bouder comme une enfant ! Gamine à chips 

J’ai trouvé l’écriture douce, fluide, et la première personne ne m’a pas du tout dérangée, au contraire. Elle permet d’entrer encore davantage dans l’univers de Doregon, en partageant à la fois les pensées et sentiments de Mia, mais aussi parfois celles de Josh, ce à quoi je ne m’attendais pas, mais qui offre une perspective différente.

Comme parfois, je m’attendais à certains détails, certains évènements (comme les sentiments de Moone pour Mia). Mais à la fois ces détails et l’ensemble m’ont énormément plu !

Des regrets ? Oui, bien sûr. J’aurais voulu en apprendre encore davantage ! Sur Doregon, Mia, Josh, Garmon, les lymbiotes, Moone … J’aimerais que le tome 2 soit déjà sorti (je n’ai pas trouvé de date sur le site de l’Atalante, encore plus frustrant!). Mais, pour ces « défauts », franchement, je cherche un peu ^^ Cette lecture a été un bonheur, je l’ai dévorée en deux jours.

Un premier volume d’une série qui s’annonce passionnante ! J’ai vraiment, vraiment très hâte de lire la suite, un vrai beau coup de cœur !

Nombres de tomes de la saga (terminée) : 3.

Tome 2 : La Guerre de l’Ombre.

Tome 3 : Les Cracheurs de Lumière.

6 réflexions sur “Doregon, tome 1 : Les portes de Doregon

  1. Cool ! Contente que tu aies aimé aussi ! J’avais deviné aussi ce que tu avais deviné, mais bon, c’est un roman très jeunesse quand même et puis l’auteure s’en sort bien sur tous les plans. Pour la
    sortie de la suite, rien d’officiel encore, mais si tout va bien ça pourrait être au printemps 😉

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s