Orgueil et Préjugés

Titre VO : Pride and Prejudice.

Auteur : Jane Austen.

Nombre de pages : 249.

Parution VO : 1813.   VF : 2000 en
10/18.

Editeur : 10/18 (Collection : Domaine étranger).

Genre : Classique.

Prix : 7,40€.

Résumé éditeur :  Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d’un mariage: l’héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett qui n’est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ? Si oui, en sera-t-elle aimée ? Si oui encore, l’épousera-t-elle ? Mais il apparaît clairement qu’il n’y a en fait qu’un héros qui est l’héroïne, et que c’est par elle, en elle et pour elle que tout se passe.

Une première rencontre extrêmement intéressante avec cette auteur dont j’avais entendu énormément de bien !

Un jeune homme célibataire rachète une propriété non loin de la demeure des Bennett. Mrs Bennett y voit aussitôt une occasion de marier une de ces cinq filles célibataires (l’oeuvre de sa vie, les marier), l’aînée, particulièrement, Jane, une jolie jeune fille timide. Mr Bingley, le célibataire tant attendu, s’installe avec un ami, Mr Darcy, et ses deux sœurs, et se révèle être très apprécié de Jane. Lors de ce bal où ils se rencontrent, Mr Darcy n’hésite pas à avoir quelques mots malheureux pour Elizabeth, la cadette de Jane, l’héroïne du récit, qui ne le prendra pas très bien, et aura tendance à assimiler Mr Darcy à cette première rencontre négative, et prendre pour argent comptant tout commentaire peu reluisant sur son compte par la suite, avant, bien plus tard, de se rendre compte de son erreur. Entourée de trois jeunes sœurs, l’un studieuse et désespérée d’attirer l’attention, et les deux autres frivoles et inconséquentes, d’une mère motivée par l’unique désir de les marier, et d’un père sympathique mais trop passif, prisonnier d’un mariage sans amour, on suit l’évolution des sentiments d’Elizabeth dans cette peinture de l’Angleterre victorienne, entre conventions strictes et préjugés qui peuvent avoir la dent dure.

L’intrigue, les personnages, l’écriture, le tout présenté dans cette époque victorienne qui m’est presque apparue idéale, rythmée par sses coutumes, ses règles, m’a passionnée. Je crois que j’aurais encore mieux aimé le lire en anglais, pour finir d’être dépaysée (mais fainéante un jour).

En ce qui concerne les personnages, j’ai un peu regretté de ne pas connaître plus avant l’avenir de Mary, mais j’ai totalement adhéré aussi à ceux de M. Darcy, charmant et cynique, et Elizabeth, forte, indépendante, dont j’aurais adoré lire davantage de reparties cinglantes, ainsi que le couple comique des parents d’Elizabeth !

Cependant … je mets un petit mais, un petit frein à ces éloges. Cette lecture aurait pu être un coup de cœur. Je dis même aurais dû en être un. Or, cela n’a pas été le cas. Tout simplement (et c’est vraiment dommage), parce que j’ai vu le téléfilm et la minisérie (avec Colin Firth dans le rôle de Mr Darcy) il y a quelques mois (octobre, je dirais). Je savais exactement ce qui allait arriver. Je n’ai pas vraiment eu de surprises, alors que j’aurais vraiment pu démarrer au quart de tour et filer acheter les autres romans de Jane Austen dès la dernière page tournée !

Mais ça n’est pas le cas. J’ai bien aimé, je les tenterai bien en anglais à l’occasion, mais je ne me sens pas l’adrénaline habituelle à la découverte d’un auteur qui me passionne. Au prochain livre d’elle peut-être ^^

Cette lecture a été faite dans le cadre d’une lecture commune avec Revelation, paikanne, Estellecalim, JelydragonEratoHell-eauAmethystFurby71.

9 réflexions sur “Orgueil et Préjugés

  1. J’ai le même soucis que toi: j’ai vu le film avec Keira Knightley avant de le lire. Je n’ai pas eu de surprise non plus et je n’ai pas autant apprécié que si je l’avais lu en 1er.

    • Moi j’aime pas Keira Knightley donc j’ai eu du mal 😛 et pis c’était pas Colin Fiiirth *gros caprice* mais Jane et Mary étaient très bien, j’avais vu l’actrice qui jouait Mary dans un film délirant, ça faisait bizarre de la voir si sérieuse ^^

      Merci de passer par là mère Ubu ^^

    • Vraiment contente qu’il t’ait plu aussi ^^ Pour Mary c’est surtout parce que je connaissais l’actrice (je l’avais vue dans Cinq petits cochons d’Agatha Christie et St Trinians ^^) que je m’étais intéressée au personnage, et dans le livre aussi. Mais c’est toujours bien qu’on soit un peu libres de rêver !

  2. Je dois dire que je suis loin d’être une fan de Jane Austen, au contraire, j’ai beaucoup de mal avec ce genre de littérature anglaise…
    J’avais tenté « Orgueil et préjugées » il y a peut-être 10 ans, mais j’avais détesté, depuis le film est sorti et j’ai retenté pour le challenge livraddict classique 2011, et là c’est mieux passé. Je
    ne peux pas dire que j’ai adoré, mais je ne suis pas dégoutée.

    Je trouve ça plat et ennuyant, peu crédible… Mais je dois bien reconnaitre que c’est le style de l’époque, mais que j’aime aussi beaucoup la façon dont elle nous raconte tout ça, elle le fait à
    merveille !

    Si ça t’intéresse, je viens de publier mon avis sur ce livre…

    Joli article, je reviendrais 😉
    Bonne question !!

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s