Au bord des mots, lectures sur un rocher

La Charmeuse de bêtes, tome 1 : Le livre des Tôda

Kemono no Sōja Erin. Nahoko Uehashi (autrice, illustratrice). Yukari Maeda, Patrick Honnoré (traducteurs). 1996 (VO), 2009 (VF), 366 p. Milan (Jeunesse). Fantasy. 10,50€.

La mère d’Erin, jugée responsable de la mort des Tôda, a été exécutée par les hommes de l’Arhan. Elle doit alors abandonner ce qu’elle a de plus cher. Au bout du voyage, elle trouvera pourtant un bien encore plus précieux: son don.

Intérêt et déception mêlés pour cette lecture :/ Et un résumé (quatrième de couverture) vraiment sommaire.

La mère d’Erin, Soyon, est vétérinaire et en charge des Tôda, de grands serpents (illustrés sur la couverture). Sous sa garde, tous les Tôda de combat meurent, et elle est désignée responsable. Elle parvient néanmoins à sauver Erin, qui se retrouve chez un apiculteur, Jôn, qui prend soin d’elle pendant plusieurs années, jusqu’à ce qu’il doive revenir à sa vie d’avant. Erin, curieuse de la vie et des animaux, décide de devenir vétérinaire, fascinée surtout d’un animal en particulier : l’ôju, mi-oiseau mi créature, qu’elle a déjà eu le plaisir d’observer en liberté, alors qu’il en existe si peu. Parallèlement, à la cour de la Yojé, la reine du pays de Jôn, lors de son anniversaire, son neveu lui offre un bébé ôju, qui est touché lors d’une tentative d’assassinat sur la reine …

Le livre commence par l’arbre généalogique de la Yojé, ce qui est assez surprenant et déstabilisant parce qu’elle n’intervient pas dans le récit avant la moitié, au moins, puis une liste de personnages, qui est plus perturbante qu’autre chose: non contente d’ôter le plaisir de la découverte, je me sentais forcée d’y revenir à la mention de chaque nouveau personnage, par crainte de mal le situer.

En revanche, alors que le titre le laisserait penser (Le livre des Tôda), on parle très peu de ces créatures ! J’ai vraiment été déçue sur ce point. J’espérais que ce qui n’était en fait qu’un prologue permettrait de découvrir davantage les différents Tôda, leurs soins, etc.

D’où un autre souci : la construction du livre, assez déroutante. Plusieurs parties, peu conséquentes, avec différents chapitres. On suit les différentes étapes de la vie d’Erin, et on passe d’un coup à la cour de la Yojé. J’ai bien aimé ce chapitre, on comprend après pourquoi il se trouve à cet endroit (même si je me serais passée de l’histoire d’amour ou des indices de celle-ci …), mais j’aurais préféré que le choix partie-chapitre soit plus prononcé, en faveur de l’un ou de l’autre … enfin j’ai du mal à l’exprimer !

L’histoire, assez intéressante, se passe dans un temps bien avant le nôtre, aux noms un peu asiatiques, exotiques. Mais l’exotisme n’a pas vraiment fonctionné, pour moi, pour deux raisons, la première étant le prénom Erin. Il est loin du style des autres (Soyon, Jôn, Miimiya, Yuyan, Ial …), et c’est un prénom extrêmement proche de moi, donc même s’il est joli, aucun dépaysement, ce qui m’a déçue. Autre problème, la traduction de certaines expressions. Si elles sont parfois assez soutenues, style qui me plaît en général, d’autres l’étaient beaucoup moins: « avoir de la gueule », « les mecs » … je m’attends plus à entendre cela dans la bouche de jeunes du XXème siècle. Et dans une lecture de style fantasy, qui donne une impression d’un autre temps, ça m’a beaucoup déçue.

Mais je vais quand même lire le deuxième tome, histoire de voir jusqu’où va aller Erin, dont la réflexion et le caractère sont intéressants à suivre. Une lecture sympathique, sans plus.

Nombre de tomes parus : 2 (série en cours, finie au Japon en 4 tomes).

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s