Lecture sur un rocher

Ravage

René Barjavel (auteur). François de Constantin (illustrateur). 1943 (VF), 1972 (VO) 320 p. Folio. Science-fiction.

Paris 2052 ; dans une France où la Ville prospère, où le Progrès de l’homme éclate, où l’électricité, devenue indispensable, a même remplacé l’agriculture, tout semble possible et l’Homme n’a même plus peur de la mort. Pourtant, après une formidable panne électrique, la ville est brusquement plongée dans le chaos.

Une histoire très intéressante sur les instincts et réactions des hommes quand tout un univers s’effondre, après s’être laissé gouverner par la technologie. On assiste à un monde qui se détruit, absurdement, sans raison, au triomphe de l’égoïsme, de la mort et de la désolation.

Pour mettre exactement un mot sur ce que j’ai pensé de cette lecture, je n’ai pas aimé l’intrigue, les personnages, l’écriture. Je les ai trouvés intéressants. En particulier l’écriture, que j’ai trouvée objective, froide, scientifique. Pour les personnages, Blanche m’a un peu marquée en m’agaçant royalement au début, je l’avoue, puis elle m’a laissée relativement indifférente.

D’auteur-que-j’ai-vraiment-pas-envie-de-lire-parce-qu’on-m’a-bassinée-avec, Barjavel passe à auteur intéressant lorsque l’occasion se présentera, en grande partie pour sa manière d’aborder la dystopie ainsi que son écriture concise.

Quelques défauts ? C’était écrit tout petit … et le côté polygame de la nouvelle société, même si je les ai trouvés aussi prisonniers d’une spirale négative devant le refus de l’éducation et du passé que dans la société futuriste du début.

Une lecture que, définitivement, je ne regrette pas, et qui rappelle que non, se reposer à 100% sur la technologie, ça n’est pas bon et ça comporte des risques.

6 commentaires sur “Ravage

  1. J’y connais rien en SF, mais la dystopie est quelque chose qui m’intéresse. Par contre, je ne sais pas si je commencerai avec ce roman, ça me semble un peu pas assez entrainant, et j’ai besoin d’être entrainée quand je découvre quelque chose ^^ Et puis quelque chose me dit que la société qu’on y voit me fera beaucoup trop penser à la notre pour que je puisse vraiment m’évader par cette lecture. Enfin,ton avis me donne quand même envie de découvrir l’auteur un jour!

    1. J’avoue, je ne sais pas si j’aurais vraiment aimé si Ravage avait été le premier livre de SF que j’ai lu … L’auteur est intéressant, mais il parait que j’ai commencé par la difficulté avec ce genre : Le meilleur des mondes. C’est le premier livre de SF que j’ai aimé, avec un extrait de 1984 en 1e. En fait, ce qui fait peur, c’est quand tu te dis que le livre date des années 40 et qu’il se rapproche assez dangereusement de notre réalité …

      1. 1984 est dans la LaL depuis un bout de temps maintenant! Une amie avait fait un exposé dessus il y a 2 ans et j’ai été scotchée par la ressemblance entre la société du bouquin qu’elle décrivait et la réalité. Les auteurs de SF seraient-ils tous voyants? ^^

        1. Tous, je ne sais pas, mais on peut toujours se poser la question ^^ Si tu le trouves d’ici août, il y a une LC organisée sur Livraddict ! Je le relis à cette occasion.

  2. Moi aussi je n’avais pas trop d’affinités avec Barjavel. Mais j’ai lu La Nuit des Temps et là tout a changé.
    J’ai enfin pu trouvé Ravage, maintenant il faudrait que je le lise.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.