Miracle à Miami

Titre VO : Milagro en Miami.

Auteur : Zoé Valdès.

Nombre de pages: 279.

Parution VO : 2001. VF : 2002.

Editeur : Gallimard (Collection : Du monde entier).

Genre : Contemporaine.

Prix : 18,90€.

Résumé éditeur : Iris Arcane n’est encore qu’une enfant de La Havane quand Abomino Dégueu, piètre photographe italien, la remarque à la sortie de l’école pour l’arracher brutalement à sa famille.

Devenue un mannequin célèbre et la plus belle femme du monde, elle se libère enfin de son mauvais génie pour filer le parfait amour avec le jeune milliardaire américain Saul Dressler.

Mais des phénomènes étranges, présages, visions, sorcellerie, jettent une ombre terrible sur ce nouveau bonheur. Est-ce une vengeance de son ancien Pygmalion, la rivalité jalouse et assassine de Fausse Univers, mystificatrice siliconée qui rêve d’évincer une telle perfection, ou s’agit-il de ces forces du mal que combat depuis toujours le Français Tendron Mesurat, détective visionnaire que la belle Iris et son mari ont engagé ? Toujours est-il qu’une rumeur merveilleuse court sur l’imminence d’un grand miracle à Miami.

C’est une lecture un peu bizarre que celle-ci, pour le Challenge Destination Cuba d’Evert. Je ne l’ai pas vraiment appréciée, même s’il m’est arrivé de rire à certains passages. Elle est plutôt étourdissante, dans le sens où ce livre fait tourner la tête avec toutes les références, les marques, les surnoms, tous les personnages. C’est presque une surenchère de détails, de descriptions.

C’est vraiment difficile à lire d’un coup. Moi qui suis habituée à « dévorer » pas mal de pages en une fois, là je devais me limiter à un seul, sinon j’étais vraiment embrouillée, rien qu’avec la pléthore de personnages, entre Iris Arcane, sa famille proche déjà aux États-Unis, sa famille Cubaine restée au pays qui passe la frontière et tout ce qui leur arrive à cette occasion, les ennemis d’Iris, le détective et ses amis … Ça n’a pas l’air comme ça, mais ça faisait vraiment du monde, et cette écriture trop riche m’a embrouillée.

J’avoue, moi qui me plains assez souvent pour ce challenge, j’ai été dépaysée par cette auteure cubaine. Mais sans passer un très bon moment de lecture. Peut-être le côté plus contemporain, je ne suis pas habituée …

En plus, les personnages semblent se connaître déjà, pour certains (Tendron Mesurat, le détective, et ses amis), et font référence à d’autres évènements, ce qui ajoute encore à la confusion, avec les références au base-ball que je n’ai absolument pas saisies. Et honnêtement, je n’ai pas vraiment de souvenirs de cette lecture, à part cet embrouillamini et cette écriture un peu folle qui multiplie les descriptions et les personnages fantasques. Qui, en passant, utilise parfois un langage un peu cru.

Je n’ai pas spécialement accroché aux personnages, même si leurs noms m’ont fait rire, comme certaines expressions (« feuillecon-télé », par exemple).

Et les autres? Mimi 54 a encore une fois apprécié cette destination avec deux lectures (une, deux,) , Frankie, Paikanne, Pomm, Véro, Julien naufragé et Evert  !

16 réflexions sur “Miracle à Miami

  1. Pingback: Passé parfait de Leonardo Padura | 1000-et-1 Livraisons

  2. Ah bien dommage ça, mais si tu as été dépaysée, c’est l’essentiel! Je t’avoue que le résumé me donne très envie… Il faut dire que depuis ma lecture, je suis vraiment fan de Zoé Valdés, j’ai adoré pour ma part!

  3. Pingback: Lectures Cubaines | Voyages et vagabondages

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s