Kushiel, tome 1 : La marque

Titre original : Kushiel’s Legacy, book 1 : Kushiel’s Dart.

Auteur : Jacqueline Carey.

Nombre de pages : 782.

Parution VO : 2001. Cette édition VF : 2009.

Editeur : Bragelonne.

Genre :  Fantasy.

Prix : 25€.

Résumé éditeur : Vendue alors qu’elle n’était qu’une enfant, Phèdre no Delaunay est devenue la propriété d’un noble qui a su reconnaître la marque rouge ornant son oeil – le signe de Kushiel qui lui vaut à jamais d’éprouver le plaisir dans la souffrance. Un don unique et cruel faisant d’elle la plus convoitée  des courtisanes et une espionne exceptionnelle.

Lorsqu’elle découvre le complot qui pèse sur sa patrie, Phèdre n’a d’autre choix que de passer à l’action. Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d’épreuves, qu’il lui faudra mener jusqu’au bout pour sauver son peuple.

Mon premier contact avec le livre a été la couverture, superbe, que j’avais repérée il y a longtemps dans un catalogue Bragelonne, puis la carte du début, les références à l’Europe, j’ai trouvé ça très intéressant. La liste des personnages qui suit directement m’a totalement perdue, c’était trop, trop vite, je me suis juste amusée à lire noms et prénoms séparément, sans essayer de retenir les noms ou les relations, ou les titres encore.

J’avoue qu’arrivée au récit, il m’a donné du fil à retordre.

Les trois cents premières pages m’ont vraiment énervée. J’ai eu cette impression d’apologie de la prostitution qui ne m’a pas plu du tout. Autant l’idée des 13 maisons et de leurs caractéristiques est sympathique, autant le côté prostitution et sadomasochiste en prime est très loin de m’avoir plu. Je ne m’attendais pas à ce côté fantasy érotique, ni à ces aspects, et je ne les ai vraiment pas aimés.

Mais les quatre cents pages suivantes m’ont fait revoir ma copie. L’épopée de Phèdre et Josselin m’a passionnée. D’un bout à l’autre de cette carte initiale, on les suit, d’une contrée et ses cultures à l’autre. J’admire le travail de l’auteur sur le grand nombre de personnages qu’elle a créé et que les protagonistes rencontrent.

Tout cet aspect intrigues de cour, les alliances qui se nouent, se dénouent, sont feintes, a été très enrichissant, et j’ai beaucoup aimé essayer de tout délier. C’est un peu compliqué, mais on passe un bon moment à essayer de comprendre les tenants et les aboutissants, d’envisager les conséquences, les stratégies, etc.

Pareillement, j’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteur, que j’ai trouvée élégante et raffinée, d’un style soutenu. Sinon, honnêtement, je n’aurais pas été au bout de cette première partie qui faisait tout de même trois cents pages ! Je lis vite, d’habitude, mais là il m’a fallu plus d’une semaine. C’est très long, pour moi, même avec cette épaisseur, et même si j’ai aimé la deuxième partie, j’avais hâte d’en finir.

La première personne ne m’a pas dérangée, on découvre ce personnage fantastique, courageux et brillant qu’est Phèdre. Le voyage en Eire m’a beaucoup plu, j’aurais aimé qu’il dure plus longtemps et qu’on le découvre dans un autre contexte qu’une préparation de guerre. Les touches de magie explicites m’ont séduite également (comme pour le Maître du Détroit).

Je vais être lourde à insister là-dessus, mais à part ces trois cents premières pages, j’ai vraiment bien aimé, excepté lorsque Phèdre pense « si j’avais su ce qui m’attendais », c’est extrêmement frustrant.

Il y aurait énormément de choses à en dire, mais je me contenterais de préciser qu’à « un détail » près, l’univers de style moyenâgeux m’a vraiment touchée et intéressée. Je pense poursuivre cette saga, en espérant que ce côté extrême ne soit pas autant représenté que dans ce début …

Il s’agissait aussi d’une lecture commune avec d’autres Livraddictiens dont les avis ne devraient pas tarder : celui de Pommette et de Kkrolyn.

Nombre de tomes parus : 3 (série finie)

Tome 2 : L’Élue.

Tome 3 : L’Avatar.

8 réflexions sur “Kushiel, tome 1 : La marque

  1. Bah, ça a l’air à la fois bien et pas bien…
    Jveux dire, tu crois qu’on peut décement sauter ( ahum) les 300 premières pages? Parce que je suis pas spécialement fana de ce style non plus… Mais j’aime bien les trucs moyenâgeux! Jme tâââte! ^^

  2. Pour moi la trilogie Kushiel est un véritable coup de cœur, j’ai lu les 6 tomes et je suis toujours sous le charme. Alors c’est vrai que le début du premier tome sert principalement à poser les personnages et l’univers qui est dense, ce qui fait que c’est assez lent mais j’ai pas trouvé ça lourd. Enfin je suis content que tu aies appréciée ta lecture!

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s