Feuilles de décembre

J’ai beaucoup aimé les lectures de ce mois-ci ! Enfin, certaines. D’autres sont des déceptions, à différents degrés. C’est aussi un mois Zelda, avec deux titres, dont un encore en cours ^^

Adam, tome 1. BD sympathique sur un père au foyer, à l’américaine.

Henriette, tome 1 : Une envie de trop. Henriette, une adolescente ronde à l’imagination fertile et aux parents envahissants, nous fait part de ses aventures, de jour avec ses trois copines fashion et de nuit avec le superhéros Fatman. C’est mignon, c’est léger, j’aime beaucoup.

Vampire Chronicles, tome 1. Bof. L’histoire (un roi vampire recherche sa reine) ne m’inspire pas trop, les dessins non plus. Mais la fin représente un twist sympa, à voir.

Trinity Blood, tome 1. Le dessin est superbe, avec beaucoup d’humour, une mythologie vampirique prometteuse, des personnages charismatiques et attachants (Dietrich m’a bien plu), de l’action. J’ai été très agréablement surprise. Je veux l’acheter !

MÄR, Märchen Awaken Romance, tomes 1 et 2. J’ai vraiment accroché à ce shonen, qui a des accents de Yuyu Hakusho, Hunter X Hunter, Fly, dans les dessins, le thème … l’humour, aussi ! Tout ce que j’aime ! L’univers de rêve de Ginta promet. C’est léger, c’est drôle, ça se bagarre, le dessin est vraiment chouette. Je le veux aussi !

Pendant la famine en Irlande : Journal de Phyllis McCormack, 1845-1847. Une lecture bouleversante, dure, triste, sur la famine en Irlande, où des millions sont morts de faim lorsque l’Angleterre revendait les récoltes du pays et n’a pas levé le petit doigt … 

Le sourire de Joséphine : Journal de Léonetta, 1804. Une héroïne aventureuse, un thème intéressant et on suit les personnages au tout début de l’Empire. Je m’attendais à ce que Léonetta soit une suivante de Joséphine, mais cette approche a le mérite de la surprise et de l’intérêt.

40 ans de rentrée littéraire. Mouais. Alors ok, on découvre le visage de certains auteurs. Mais parfois pour savoir de qui il s’agit et ce qu’ils ont écrit, il faut avoir de bons yeux : il n’y a pas de cadre entre le texte et la photo. Je veux bien privilégier la photo dans un beau livre, mais il faut trouver un juste milieu.

Tout est relatif, comme dirait Einstein. Parce qu’il a été insulté par une élève de l’Université qui le rend responsable de la bombe atomique, Einstein lui écrit l’histoire de sa vie, pour se justifier. C’est une lecture longue, et complexe, qui s’étend beaucoup sur mathématiques et physique (qui ne sont vraiment pas mes matières). Intéressant, instructif, mais complexe.

Le dernier jardin, tome 1 : Ephémère. Lecture rapide mais assez décevante. Peut-être n’allait-elle pas assez loin à mon goût, mais elle m’a un peu ennuyée, j’attendais un retournement de situation qui n’est pas arrivé. L’univers m’a laissée un peu sur ma faim. D’autres détails, également …

La fantasy en 50 questions. Difficile de retenter la non fiction. J’ai eu beaucoup de mal à lire ce petit livre pourtant intéressant. Plus une étude du genre que des pistes de lecture.

Alice au royaume de cœur, tome 2. C’est un peu difficile de reprendre cette série après avoir lu le 1er tome vers mars-avril. Mais c’est toujours aussi plaisant. J’ai beaucoup aimé le principe de l’horloge en guise de cœur. Les dessins sont charmants et doux et les personnages me plaisent.

Affiches du cinéma fantastique. J’ai lu ce livre pour les affiches et pour avoir des idées films. Merci de me spoiler sur 99% de ceux présentés. Merci pour le pourcentage restant où il n’y a pas l’ombre d’un résumé, ou des fautes. Lecture des plus énervantes.

Marie Stuart, Reine d’Ecosse à la Cour de France, 1553-1554. L’héroïne est très sympathique et attachante. Une fois encore l’auteure recrée l’époque avec brio et on passe un très bon moment.

Le jeu de l’amour et du hasard. Pièce de théâtre légère et divertissante où un jeune couple riche se fait passer pour leurs serviteurs afin de savoir comment est leur éventuel fiancé.

A l’aube de la révolution russe : Journal de Liouba, 1916-1917. Déception … il débutait bien, mais le thème que je pensais principal s’arrête net, une histoire d’amour arrive assez cliché et cheveu sur la soupe et une révélation « monumentale » se voyait à 10 km …

Les Fausse confidences. Nouvelle pièce où un jeune homme pauvre tente de séduire une veuve grâce à son valet qui n’hésite pas à raconter n’importe quoi à celle-ci pour l’aider. Sympathique.

La double inconstance. J’ai moins ri que dans les pièces précédentes, cette pièce est longue pour « pas grand-chose » … un prince tente de manipuler avec l’aide d’une servante un couple pour qu’il se sépare.

Code Quantum, tome 1 : Prélude. Une préquelle à la série (comment Sam et Al ont-ils créé Ziggy) avec des défauts, mais sympathique. J’aime retrouver cet univers malgré ces quelques couacs.

Le Barbier de Séville / Le Mariage de Figaro / La mère coupable. Je ne savais pas que c’était une trilogie. Chaque pièce propose un aspect différent et suit les personnages sur de longues années en tout. J’ai beaucoup aimé.

Le blog de la belle. Adaptation de La Belle et la Bête qui m’a déçue. J’attendais de pouvoir la lire depuis longtemps. Je me suis ennuyée et le style m’a déplu au plus haut point. J’ai surtout été contente qu’il ne soit pas trop long.

Pavane. Une lecture étrange et ensorcelante. La reine Elizabeth Ie est assassinée et ne peut pas empêcher les Espagnols de prendre le pas sur les Anglais et d’imposer le christianisme dans le monde. Une série de récits, chapitres, nous évoque la vie dans le 20ème siècle de cette uchronie, à travers le regard d’un conducteur de locomotive, d’un Signaleur, d’un moine peintre, d’une châtelaine … et sans qu’on s’en rende compte, la petite histoire rejoint la grande d’une manière pleine de poésie.

Zelda : Chronique d’une saga légendaire. Intéressant, mais je suis un peu déçue de l’inexistence des illustrations et des trois petites pages sur The Legend of Zelda : The Minish Cap. J’aurais aimé un chapitre entier sur la musique, aussi, je trouve qu’elle le vaut bien. Mais je n’ai pas encore terminé, donc on verra bien !

***

J’espère que le mois de décembre vous a apporté de belles lectures et de bonnes fêtes.

Je ne ferai pas de bilan annuel, du moins ce mois-ci, mes tableaux ne sont pas complets (ils commencent en mars seulement), et ces bilans mensuels sont déjà du boulot :p

2 réflexions sur “Feuilles de décembre

  1. J’ai lu toute la collection du Journal d’Henriette. J’ai beaucoup aimé au départ puis au fur et à mesure des tomes, j’ai commencé à trouver cela lourd, répétitif et les couleurs bien moins jolies et désagréables à la lecture…
    En tout cas, si ce n’est pas déjà fais, je te conseille vivement de lire Marzi. Cette BD n’est qu’en 6 tomes et est vraiment géniale!

    • J’ai entendu parler de Marzi, il faut que je me décide à tenter ^^ Merci de ta suggestion !

      J’aimais beaucoup lire Henriette dans les revues de lecture, ça me fait toujours plaisir de tomber dessus en volume relié. Je n’ai jamais lu la série en entier, donc je ne peux pas parler de ce côté répétitif, mais c’est bien possible !

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s