Les fausses confidences

Auteur : Marivaux.

Nombre de pages : 191 (avec plein de notes).

Première parution : 1737. Cette édition : 1993.

Éditeur : Hachette Classiques.

Genre : Classique – Théâtre.

Prix : 2,90€.

Résumé éditeur : Araminte est une jeune veuve sereine, naturelle et sans préjugés. Comment, riche à millions, peut-elle, dans le courant de l’après-midi, se décider à épouser le jeune homme pauvre qu’elle avait engagé le matin comme intendant ? En montant contre son héroïne un complot impitoyable, Marivaux lui permet de vivre une véritable histoire d’amour où elle se libère de son entourage en exerçant son droit au bonheur. Il y associe étroitement l’émotion, le comique et la critique sociale, la lucidité et le rêve.

On retrouve un Dorante ici, ce qui perturbe un peu car il y en a déjà un dans Le jeu de l’amour et du hasard (que j’ai lu très peu auparavant), sans parler d’Arlequin. Et Marton est un prénom vraiment bizarre, pour ne pas dire laid.

J’ai été un peu perturbée par tout ce qui est dit à Araminte, ne sachant plus qui croire, ce qui devait être l’effet attendu. Mais je n’ai pas été trop perdue, on s’y retrouve à la fin.

C’est une nouvelle histoire légère, même si je l’ai trouvée un peu plus complexe.

J’ai eu peu de fous rires devant certaines répliques, à part celle-ci : « […] il est permis à un amant de chercher les moyens de plaire, et on doit lui pardonner, lorsqu’il a réussi. »

Le côté différence de classe m’a paru un peu daté, je ne voyais aucun problème au couple Dorante – Araminte. C’est plutôt une pièce à voir, je dirais, pour bien comprendre les intentions d’Arlequin.

2 réflexions sur “Les fausses confidences

  1. Le coup des prénoms qui reviennent ça arrive trèèèès souvent dans les pièces du XVIIeme et du XVIIIeme, ce que ça peut-être embêtant! ><
    Après, c'est uen histoire de personnages type, alors on s'y fait, mais c'est casse-pied quand on lit les pièces d'afillée!
    J'ai pas lu cette pièce là, mais Marivaux est un auteur que j'aime beaucoup, alors ça finira par arriver!

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s