Au bord des mots, lectures sur un rocher

Eros Vampire, tome 1

Love in Vein, volume 1. Poppy Z. Brite (anthologiste). Norman Partridge, Ian McDowell, Kathe Koja, Barry N. Malzberg, Nancy Holder, David B. Silva, Jessica Amanda Salmonson, Christa Faust, Douglas Clegg, W.H. Pugmire, Thomas F. Monteleone, Gene Wolfe, Melanie Tem, Steve Rasnic Tem, Charles De Lint, Brian Hodge, Mike Baker, A.R. Morlan, Elizabeth Engstrom, Danielle Willis, Wayne Allen Sallee, Robert Devereaux (auteurs). Jean-Daniel Brèque (traducteur). Antoine Poulain (illustrateur). 1995 (VO), 1999 (VF), 443 p. J’ai Lu (Ténèbres). Nouvelles – Fantastique. 10€ .

Vingt auteurs rassemblés par Poppy Z. Brite. Vingt nouvelles au goût de sang, vingt textes troublants et sulfureux qui explorent les frontières entre vampirisme et érotisme, qui célèbrent les fêtes charnelles les plus secrètes et assouvissent des appétits insatiables sous des formes sans cesse renouvelées. Ici, d’inavouables fantasmes, conjugués aux situations les plus délicieusement immorales, convoquent les forces obscures qui régissent l’âme humaine.

Poppy Z Brite présente 20 nouvelles sur le thème des vampires : glauque, sentimental, érotique, gore parfois, vampire buveur de sang, de vie ou de peur, chacun présente sa vision de la créature.

C’est une lecture qui me laisse assez perplexe. Je suis la première à déplorer l’utilisation du vampire pour des histoires purement érotique (comme une des nouvelles qui fait deux pages), sexe pour du sexe uniquement, qui ne m’a pas intéressée, d’autant qu’elles sont toutes très descriptives  (traduction : pour lecteurs avertis), ce qui est lassant, à force, mais j’ai beaucoup aimé pouvoir découvrir différentes visions de vampires, un végétal ou attiré par les émotions, ou encore par la peur.

J’ai beaucoup aimé Café Endless : pluie de printemps  de Nancy Holder (aussi une auteur de romans Fleuve Noir Buffy) pour sa poésie asiatique et la beauté de ses images.

Je reste quand même un peu sur ma faim pour les différents types de vampire, comme le recueil exploite surtout, à mon sens, les liens entre vampire et sexualité.

Cette lecture est restée peu convaincante pour le challenge Poppy Z. Brite. Je suis assez perplexe, je pense que j’aurais préféré retrouver la vision de l’auteur qui m’avait fascinée dans ses nouvelles (Contes de la Fée verte).

2 commentaires sur “Eros Vampire, tome 1

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s