Les Enchantements d’Ambremer, tome 1

Auteur : Pierre Pevel.

Nombre de pages : 346.

Première parution : 2003.

Éditeur : Le Pré aux Clercs.

Genre: Fantasy.

Prix: 18,60€ d’occasion, réédité en poche à 6€.

ISBN : 2842281756.

Résumé Au début des années 1900, la Belle Époque, les mages et gobelins et autres membres du petit peuple parcourent les rues de Paris comme les gens normaux. D’abord impliqué dans une affaire d’objets enchantés, Louis Griffont retrouve une connaissance, l’aventurière Isabel de Saint-Gil, qui l’entraîne sur une route semée de meurtres.

Mon premier Pevel ! ^^ J’ai eu la chance de rencontrer cet auteur lors d’une sortie entre blogueurs de l’Est l’été dernier, et j’avais hâte de me lancer dans ses romans. Je pensais que ce serait Les lames du cardinal, puis j »ai vu ce titre dans la liste du Baby Challenge Fantasy. En plus de (très) bien sonner, j’ai pu le trouver à la médiathèque. Et je n’ai vraiment pas regretté de commencer ma découverte de M. Pevel avec cette petite merveille !

C’est un coup de cœur, une histoire magnifique, inspirée, au folklore passionnant, entre fées et dragons, et à l’enquête entraînante et intrigante.

L’introduction m’a déjà séduite, abordant l’imagination, le rêve, passer du Paris connu à celui de l’œuvre. Je n’avais pas encore découvert l’intrigue, les personnages, que j’étais déjà accro. Un charme fou se dégageait déjà du choix des mots, du thème.

J’ai adoré cette atmosphère de la Belle Époque. Je ne la connaissais pas très bien excepté d’un livre histoire jeunesse, mais où l’héroïne vivait à Londres et découvrait en plus des merveilles de 1900 des émeutes ouvrières. L’auteur donne réellement envie de découvrir cette période – je me lancerais volontiers dans des recherches d’œuvres et études sur le thème ! J’ai trouvé qu’elle se mariait à merveille avec la fantasy urbaine, fées, dragons, petit peuple.

Les personnages sont très plausibles, comme s’ils apparaissaient réellement de chair et de sang, ou presque. J’ai passé un moment merveilleux avec eux. Isabelle et ses mystères m’ont interpellée, j’avais envie d’en savoir davantage. J’ai beaucoup aimé l’humour et la répartie des protagonistes. Azincourt m’a plu, j’aurais aimé le voir davantage. Griffont est un héros drôle, attachant, très digne, qu’on ne pense pas du tout connaître Isabelle ou les voir partir dans de folles courses poursuites.

L’univers est délicieux, passionnant, présenté via une enquête policière bien pensée, prenante, action et réflexion. J’aurais aimé découvrir encore plus avant cet univers via les explications de Griffont au policier, par exemple. J’ai bien aimé ce biais de faire partager des éléments magiques devenus normaux dans cette Belle Époque. La Bibliothèque d’Ambremer est imposante, mais je suis un peu restée sur ma faim en ce qui concerne les lieux magiques ! Comme les descriptions de l’auteur sont si
riches qu’on n’a qu’à fermer les yeux pour s’imaginer là, j’aurais bien aimé découvrir, que sais-je, une ville à Ambremer, avec d’autres créatures magiques … dans le deuxième volume, peut-être, que Matilda vient juste de me prêter ^^

Une écriture superbe, descriptive, ensorcelante, avec un charme terrible. Cette lecture est passée trop vite !

Nombre de tomes parus : 2 (série finie dans cette édition).

Tome 2 : L’Élixir d’Oubli.

10 réflexions sur “Les Enchantements d’Ambremer, tome 1

  1. Mon premier Pevel c’est aussi celui-ci 🙂 (et je viens de lire d’ailleurs le tome 2 Elixir d’oubli). Il a vraiment une belle plume, ce Paris Merveilleux est tout simplement magnifique ! Sans oublier le combo de choc Griffont et Saint-Gil qu’on ne peut qu’aimer 🙂

  2. Je suis bien contente de lire cet avis 🙂 C’était aussi mon premier Pevel, et depuis j’ai lu TOUS ses livres (même ceux qu’on ne trouve absolument plus en commerce et très difficile d’occaz) et il est mon auteur français préféré 😀

    Bref, j’espère que tu continueras dans ta lancée avec la découverte de cet auteur, car il vaut vraiment le coup 🙂

    • Oui oui je continue ^^ on m’a prêté L’Elixir d’oubli et le premier tome du cycle de Wieldstadt ^^ J’ai vu qu’il avait quelques livres difficiles à trouver, à commencer par l’Elixir d’oubli … dommage qu’il n’ait pas été réédité en poche après le 1er ! J’espère qu’il continuera à me plaire comme il te plait à toi !
      Merci d’être passée Olya 🙂

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s