La Belle Rouge

Titre VO : Prime.

Auteur : Poppy Z. Brite.

Nombre de pages : 488.

Parution VO :  2005.   VF : 2009.

Éditeur : Au Diable Vauvert.

Genre : Contemporaine.

Prix : 23€.

Résumé éditeur : Deux ans après son lancement, le restaurant Alcool bat son plein. Tout va pour le mieux jusqu’à ce qu’une mauvaise critique laisse entendre que le célèbre chef Lenny Duveteaux, leur ‘discret’ bienfaiteur, a des projets bien à lui ; il se fait accuser d’activités criminelles graves et Rickey et G-man décident de mettre fin à leur collaboration financière avec ce dernier. Quand un restaurant de Dallas offre à Rickey un job de consultant en or, c’est l’occasion rêvée pour les deux associés de renflouer leurs comptes. Mais si Rickey accepte la proposition, il devra faire face à de nouvelles difficultés….

Une lecture plaisante et divertissante.

Le couple Rickey et G-Man est toujours aussi choupi. J’ai l’impression que ce tome est un peu plus explicite dans la description de leur relation, mais je n’ai pas trouvé ça choquant. L’auteur amène cet aspect de manière très naturelle.

Comme pour le précédent, je salue l’inventivité culinaire, et j’ai pris beaucoup  de plaisir à suivre les pérégrinations des héros en cuisine. Le rythme, les différents personnages qui interviennent de ce côté des portes, donne cette atmosphère particulière qui entraîne aussitôt le lecteur dans le récit.

L’aspect policier m’a davantage plu que dans le premier, j’ai beaucoup aimé essayer de découvrir qui était ce fameux fils du procureur (j’ai pensé à Rickey, d’ailleurs). Cet aspect est bien pensé. Mais j’ai été un peu déçue de la séparation du duo, j’aime bien leur dynamique, en et hors de la cuisine, surtout que les déplacements de Rickey mènent à un ancien ami à lui que je n’ai pas du tout aimé.

J’ai trouvé le final plutôt spectaculaire, avec l’explosion et le danger que coure Rickey, qui a ajouté à l’aspect divertissant, peut-être davantage que dans le tome 1 pour l’aspect policier et mystère. Mais je préférais l’aspect cuisine du premier, avec les recettes de la Nouvelle-Orléans revisitées ! Dommage que le tome 3 n’ait pas été traduit, j’aime bien la version française.

La couverture peut avoir l’air peu ragoûtante, mais il ne faut pas s’y fier, c’est une lecture très sympathique !

Nombre tomes parus : 3 (série finie)

Tome 1 : Alcool.

Tome 3 : Soul Kitchen.

4 réflexions sur “La Belle Rouge

  1. Je lis ta chronique en diagonale vu que je n’ai pas encore lu ce second tome (bouh) mais j’ai moi même bien aimé le côté policier et plus naturel de cette série comparé à la veine très fantastique des précédents. Comme quoi on peut écrire de bons mystères avec des protagonistes gay !

    • Oui le changement est sympathique et le nouveau contexte met littéralement l’eau à la bouche ! Lis-le, lis-le :p dommage que le tome 3 ne soit pas en français et donc pas en bibli … mais je tenterai bien en anglais dans ce cas ! Merci encore à toi pour ce très chouette challenge, j’ai découvert un auteur à suivre !

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s