Moisson ! [21e]

Après le salon du livre de l’imaginaire, et une déception parce qu’il y avait essentiellement de la science-fiction et presque pas de fantasy et fantastique, voilà mes petites trouvailles :

¤ Le livre d’or de la science-fiction : Robert Silverberg de Philippe R. Hupp.

¤ La couleur tombée du ciel de H.P. Lovecraft.

¤ Dune, livre premier de Frank Herbert.

¤ Terre de lierre de Tanith Lee.

¤ Fiction Spécial 17 : Grands Classiques de la Science-Fiction, 2ème série, de collectif.

¤ Rien que des sorcières de Katherine Quenot.

¤ Les sœurs de la lune, tome 0 : Gravure d’argent de Yasmine Galenorn.

¤ Chansons pour J.R.R. Tolkien, tome 3 : L’éveil des belles au bois, de collectif.

¤ La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier.

¤ Récits fantastiques de Théophile Gautier.

¤ Bel-Ami de Maupassant.

¤ Claudine à l’école de Colette.

¤ Histoire collège de Pierre Miquel.

¤ Score : 100 tests pour contrôler et améliorer votre allemand de Wolfram Klatt et Jean-Paul Vernon.

¤ Discovering Literature de Françoise Grellet et Moira Kennedy, le manuel de littérature anglaise.

¤ Où est Charlie : le livre magique de Martin Handford.

¤ Où est Charlie : A Hollywood de Martin Handford.

Autre jour, autre moisson, entre mon magasin manga préféré et un dépôt-vente du coin :

¤ Gisèle Alain, tome 1 de Sui Kasai.

¤ Undertaker Riddle, tome 1 d’Akai Higasa.

¤ Hernani de Victor Hugo.

¤ Collection d’automne de Jonathan Carroll, un recueil de nouvelles dont le titre et la couverture me parle bien ^^

¤ Livres de sang, tome 6 : La mort, sa vie, son oeuvre de Clive Barker. Je n’ai pas les précédents, mais le titre est sympathique, et j’ai l’impression qu’il peut se lire indépendamment des autres.

¤ Rêve de fer de Norman Spinrad.

¤ Reckless, tome 1 : Le sortilège de pierre de Cornelia Funke.

6 réflexions sur “Moisson ! [21e]

  1. « Dune » : le plus grand livre de Science-Fiction jamais écrit. Pas forcément facile à aborder (je ne parle même pas des tomes qui suivent, j’ai lâché au tome 5 – obscur au possible -, qui attend que je me refasse les 4 premiers), mais simplement grandiose.
    Je ne suis pas un grand lecteur ni de SF, ni de Fantasy, mais j’ai lu mes classiques, et celui-ci tient du mastodonte. Herbert était un roi, loin devant Radburry, Dick, Adams et tant d’autres (ce qui n’enlève rien au charme de leurs univers et de leurs obsessions).

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s