Au bord des mots, lectures sur un rocher

Côté Face

Anne Denier (autrice). Miesis (illustratrice). 2012, 450 p. Ed. Anne Denier. Fantastique – Romance. 19€ (Ed. Rebelle).

J’étais en retard et si ce n’avait pas été le cas jamais je n’aurais pris ce tram et jamais je ne l’aurais rencontré. Lui. Celui qui allait détruire ma vie en réveillant une mémoire qui sommeillait en moi et dont j’ignorais l’existence. Un autre côté de moi-même. « Te séduire, t’emmener, te torturer, te violer et t’assassiner. » J’avais une vie …

J’ai adoré l’objet en tant que tel : une couverture splendide, une police à grands caractères mais pas trop, aérée, rendant la lecture extrêmement agréable. C’est déjà un plaisir de lecture à ce niveau. Le livre comporte en prime une dédicace inattendue qui ajoute une note plaisante à laquelle je ne m’attendais pas, avec un petit dessin. Les choses commençaient extrêmement bien.

De plus, les chapitres sont assez courts, permettant réflexion et respiration dans la lecture, encore un élément plaisant. L’absence du 13ème m’a plu.

En fait, j’ai eu beaucoup de mal à mettre des mots sur ce que j’ai ressenti à la lecture (en plus d’une flemme sans précédent, pour être honnête). J’en ai été littéralement laissée bouche bée.

L’écriture liée à la première personne est très spéciale. J’étais intriguée, d’autant qu’on ignore le nom de l’héroïne pour une bonne part du roman (un élément qui m’a vraiment plu, à l’image de pas mal des choix effectués par l’auteur), comme d’ailleurs ceux des autres personnages, ce que je n’ai remarqué qu’au book club centré sur ce livre ! J’ai trouvé celui de Nebel très beau, très poétique. J’avoue, j’étais surtout préoccupée par ce personnage, qui il était. Côme est très intriguant, j’ai hâte de me concentrer sur lui dans la suite.

On suit dans le détail les sentiments de l’héroïne, on est dans sa tête, on éprouve ses doutes, ses troubles. Cette quête m’a emportée. J’ai aimé la plongée dans les souvenirs des héros, cette vie de luxe baignée d’horreur. Le mystère est bien tenu, intelligemment construit.

J’ai été ravie que ce ne soit pas un énième récit de vampire (j’ai presque un dégoût pour ce type de personnage que j’adorais il y a encore cinq ans …). Beaucoup d’originalité dans ce choix même si ce n’est pas un thème du surnaturel qui me tente particulièrement (en plus, bien souvent, je n’y comprends strictement rien, trop scientifique pour moi, même lorsque c’est Anne Golon qui l’aborde dans sa série des Angélique). Mais l’auteure a su me faire aimer son choix et ouvert mon horizon surnaturel ^^

Quelques regrets, des petits détails un peu « moins »? Peut-être une absence des deux personnages masculins à regretter? Je n’ai pas spécialement accroché au niveau des interactions avec les « amis », mais c’est loin d’être le point central du roman et donc un problème. Du mal à saisir le titre, jusqu’à la fin. Mais c’est en chipotant un peu …

Je suis loin d’être fan de tout ce qui a trait à l’Allemagne, mais ici, j’ai été charmée, séduite, rien que par les poèmes. J’aurais carrément aimé davantage de passages dans cette langue, j’y ai presque trouvé de la poésie.

Le récit commence par se centrer sur l’héroïne à notre époque, sa rencontre avec Nebel, ses interrogations, et puis l’auteur évoque des éléments de son passé. Un grand, grand merci, pour avoir en plus de la date à laquelle se déroulent ces évènements, donné le temps écoulé entre deux chapitres. Nulle comme je le suis en maths, ça m’avait agacée pour Roma Aeterna, encore un confort de lecture bien pensé et très appréciable. Là encore, l’auteur a tapé dans le mille avec ce petit détail.

C’est un récit étrange, dans le bon sens du terme, qui emmène où on ne l’attend pas. Ce n’est pas un « banal » triangle amoureux, c’est plus complexe. Ce n’est pas « simplement » cette figure du (pauvre) vampire qui se cuisine à toutes les sauces de nos jours (et la plus épicée, hot, de préférence), c’est plus profond, plus original. Ce n’est pas une énième jeune fille confrontée aux affres de sa vie sentimentale, elle a davantage en elle, qui fait que ce livre ne peut pas être lâché avant la fin.

Je suis ravie d’avoir déjà la suite !

Nombre de tomes parus : 2 (série en cours)

Tome 2 : Noces de Lune.

7 commentaires sur “Côté Face

  1. Bonjour,
    Je suis ravie que mon modeste roman vous ait plu et j’espère que le tome 2 vous plaira aussi.
    Concernant la réédition ; ce livre (que j’avais autoédité) est repris par un éditeur qui publiera en mai 2013 une version améliorée.
    Je vous remercie d’avoir pris le temps et la peine d’écrire cette chronique.

    Anne Denier

    1. Bonsoir !
      Merci de passer par ici et laisser une trace de votre passage, ça me fait très plaisir. Presque autant que j’en ai pris à écrire ce billet et à lire cette petite merveille !
      Merci également pour ces précisions concernant la réédition, je la lirai avec joie également 🙂

  2. Je suis ravie de voir que tu as tant aimé Côté Face!!! Tu verras, le tome 2 devrait te plaire encore d’avantage. D’autant plus que les personnages masculins que tu trouvais ici un peu absents y sont plus actifs et présents.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s