Malika ou Un jour comme tous les autres

Auteur : Valérie Valère.

Nombre de pages : 349.

Première parution : 1979. Cette édition : 1983.

Éditeur : Le Livre de Poche.

Genre : Contemporaine.

Prix : d’occasion, à partir de 11,85€.

Résumé : Malika vit avec son frère aîné Wilfried. Ils sont seuls. Leur père passe les voir très rarement, surtout pour demander à voir leurs carnets de notes et leur donner de l’argent, histoire d’avoir bonne conscience. Ils sont tout l’un pour l’autre. Ils s’aiment. Jusqu’à ce qu’une séductrice fasse irruption dans le quotidien de Wilfried, le séparant de Malika.

Une lecture étrange, plutôt triste.

Je m’attendais à ce que le personnage de la couverture soit Malika, qui est sensée être blonde aux yeux verts, et je n’ai pas compris le choix, qui m’a perturbée. Apparemment, après avoir vu différentes couvertures des livres de Valérie Valère, je me demande si ce n’est pas elle, mais je n’en suis pas sûre …

On aborde ici le thème de l’inceste. Dans Angel Sanctuary, il ne me perturbe pas, mais ici, Malika a dix ans, c’est une enfant … qu’elle aime son frère parce qu’il est tout pour elle, c’est une chose qui ne me dérange pas en soi, on peut les comprendre, ils sont seuls. Qu’ils passent à l’acte m’a franchement choquée. Laisser Wilfried, quinze ans, prendre soin de sa sœur et de lui-même, m’a un peu dépassée aussi.

C’est un peu long à lire. L’écriture est très descriptive, on suit le fil de pensées et d’action des deux personnages, se partageant tour à tour la narration d’un chapitre. Suivre les enfants jusqu’à ce que tout change est plaisant mais longuet et un peu plat.

Je ne m’attendais pas à la fin, je n’arrivais déjà plus à me représenter le récit après leur départ de Paris, j’étais perdue. Je ne saurais pas vraiment dire si ça m’a plu. J’ai été un peu touchée au début, sans plus.

2 réflexions sur “Malika ou Un jour comme tous les autres

  1. J’ai lu ce livre à l’adolescence (en 1989-90, je pense) et cela avait été pour moi un énorme coup de coeur dont je me souviens encore aujourd’hui. Mais les goûts et les couleurs… 🙂 Au fait, c’est bien Valérie Valère elle-même, sur la couverture. 😉

    • Merci pour la précision sur la couverture, Gribouille Lechat ^^ Je pense que si je l’avais lu à l’adolescence j’aurais eu un avis totalement différent …

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s