Au bord des mots, lectures sur un rocher

Harry Potter, tome 1 : Harry Potter und der Stein der Weisen

Harry Potter and the Philosopher’s Stone. J.K. Rowling (autrice). Klaus Fritz (traducteur). Sabine Wilharm (illustratrice). 1997 (VO), 2000 (VA), 335 p. Carlsen. Jeunesse – Fantasy. 17,85€. Livre lu en allemand.

Vernon Dursley vient de passer une étrange journée. Un chat l’a dévisagé pendant qu’il quittait l’allée, des hiboux n’ont pas arrêté de voler dans le ciel, et des gens étranges, vêtues de robes et de longues capes, ont fait leur apparition dans la rue. Et ce, selon le journal télévisé, dans toute l’Angleterre. Si seulement ça n’avait duré qu’une journée pour lui, comme pour le reste du pays.

Ma première lecture de roman en allemand ! Après des débuts difficiles (je suis restée sur le 1er chapitre plusieurs mois sans oser poursuivre – et si je n’y arrivais pas? Et si l’allemand ruinait Harry Potter pour moi ?), des problèmes de vocabulaire tout au long du texte, malgré de multiples lectures en anglais et français (les seules raisons de ma lecture réussie, au final), j’ai fini le livre en quelques jours, avec un plaisir toujours présent, même quelques fous rires dus à la langue (sur un mot aussi bête que la « Schnurrbart » de Vernon …). Même en allemand, une lecture merveilleuse et pleine d’émotions. Qui me ferait presque aimer l’allemand !

C’est le début de l’aventure d’Harry, ses premiers pas dans la magie. Il vit une première année scolaire riche en rebondissements. J’aime le principe de l’école de magie, les noms des livres de cours, des personnages, leur programme. Ça fait un vraiment bien fou de s’y replonger, je ne l’avais pas fait depuis bien cinq ans. On commence à découvrir un univers riche, original, jusque dans la création de bonbons !

Les personnages sont plausibles, hauts en couleur, drôles. Je suis toujours aussi agacée par le côté Je-sais-tout d’Hermione. J’ai beaucoup aimé les apparitions de Drago ^^ J’ai pris plaisir à suivre Harry (même si je me suis rendue compte que j’avais un peu oublié la chronologie de l’histoire!) dans sa découverte de son nouvel univers, et ça n’est que la crainte des difficultés occasionnées par la langue allemande qui me fait reculer pour la suite.

Parce que oui, je vais les relire en allemand. Puisque le tome 1 est difficile à trouver dans mon édition italienne et que je les ai déjà lus en français et en anglais, c’est l’occasion d’approfondir mon allemand avec une série que je connais !

Mais à part ça, je ne sais quoi en dire. Il est difficile de parler d’un livre que l’on aime tant, que l’on connaît depuis si longtemps (presque quinze ans). Difficile, aussi, de parler de l’écriture, avec la traduction allemande. Je peux juste dire que j’ai adoré, peut-être tout autant que lors de ma première lecture. J’avais onze ans, ma tante me l’avait offert pour mon anniversaire, et mon seul point noir, mais très éprouvant : j’étais déjà au collège et je n’étais donc pas une sorcière. Je ne m’en suis jamais vraiment remise.

La couverture est sympathique, son style est différent de celui de la version française. Ce que j’ai trouvé un peu dommage a été un manque d’illustrations intérieures. J’ai l’impression qu’il y en a davantage dans l’édition Folio Junior française. Mais je n’ai rien vu de plus en déception … Juste un plaisir incomparable de lecture et la douceur à la fois de la nostalgie et de l’impression de se glisser dans un petit cocon extrêmement confortable. Qu’on n’a pas envie de quitter. Un beau rêve.

Nombre tomes parus : 7 (série finie)

Tome 2 :  Harry Potter und die Kammer des Schreckens.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s