Le Chaos en marche, tome 1 : La voix du couteau

Titre original : Chaos Walking, book 1 : The Knife of never letting go.

Auteur : Patrick Ness.

Traducteur : Bruno Krebs.

Nombre de pages : 440.

Prarution VO : 2008. VF : 2009.

Éditeur : Gallimard(Collection : Jeunesse).

Genre : Science-fiction – Jeunesse.

Prix : 15,25€.

Résumé : Todd vit à Prentissville, où seuls des hommes vivent. Lui n’en est pas encore un, il ne le sera que dans un mois, le jour de ses treize ans. Les femmes ont disparu suite au virus qui a généré le Bruit, pour les hommes, ce brouhaha continu qui empêche les pensées de chacun d’être privées. Pourtant, un jour, Todd rencontre une fille. Et il ne peut pas entendre ce qu’elle pense.

C’est spécial, mais déplaisant. J’avais envie de le finir juste pour comprendre, je ne poursuivrai pas la série.

J’ai détesté la voix du protagoniste, ses pensées continuelles, le changement d’orthographes, la structure des phrases. Viola, au contraire, m’a ennuyée par son silence au début.

La fin est encore plus déprimante que le reste du roman est agaçant. Le chien l’est également, mais je n’ai pas aimé sa fin. L’écriture de l’accent de Wilfrid ne m’a pas plu non plus, je n’aime pas passer plus de temps que nécessaire pour comprendre ce que racontent les personnages, surtout en français. Ou à la fin, avec le retour à la ligne pour chaque action, puis tiret. Les choix stylistiques m’ont vraiment agacée, rendant le protagoniste bien déplaisant à mes yeux.

Une ambiance presque malsaine se dégage, avec cette communauté de Prentissville, les mystères autour de la cérémonie de passage à l’âge d’homme, ce qu’ils ont fait. Un côté violent domine. La course sans fin vers la fin est déprimante et ne m’a pas plu. L’univers ne m’a pas plus tentée que ça, le côté pionniers sans technologie particulière.

Je n’ai vraiment pas aimé cette lecture.

Nombre de tomes parus : 3 (série finie).

2 réflexions sur “Le Chaos en marche, tome 1 : La voix du couteau

  1. Ca a l’air effectivement des plus déprimants! Enfin la couverture annonce la couleur d’une certaine façon, pour ce qui est de la violence… Je passe mon chemin sans regret ^^

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s