La patrouille du temps

Titre VO : Time Patrol.

Auteur : Poul Anderson.

Nombre de pages : 277.

Parution VO : 1955.   VF: 1960.

Editeur : Marabout (Collection: Géant).

Genre : Science-fiction – Uchronie.

Prix : 6,50€.

Résumé éditeur : « Si vous retourniez en l’an 1946 et que vous vous efforciez d’empêcher le mariage de vos parents en 1947, vous n’en auriez pas moins dès lors existé cette année-là… »  N’est-il pas vertigineux de s’entendre dire cela par un docte professeur? En l’an 19352, il est vrai…  Comme il est vrai qu’en cet extrême futur l’homme est maître de l’Univers et du Temps. Il peut tout, y compris modifier le passé et par là même bouleverser le présent. Périlleux et subversif pouvoir! Alors se crée une « patrouille », une police temporelle qui veille, prête à se battre.

Imaginez le monde si les chinois avaient découvert l’Amérique avant Colomb, si les Phéniciens l’avaient emporté sur Rome…

L’auteur part d’une idée passionnante, qui a sans doute donné naissance à un dessin animé éponyme que j’adore, des patrouilleurs d’une brigade spéciale sont chargés de corriger les erreurs du passé. Exactement le genre d’idée que j’adore ^^

Cependant, le traitement m’a un peu déçue. Je me suis souvent rappelée ma lecture du Nez de Cléopâtre avec celle-ci, où il décrivait une période historique quelconque, qui avait changé. Où Silverberg raconte, Anderson m’a donné ici l’impression d’expliquer, de donner de grandes et longues explications historiques pour dire ce qui a pu ce passer, ce qui pourrait se passer si, avec des détails, des dates, des noms extrêmement précis (avérés ou pas, je suis incapable de vous le dire, d’autant que cette lecture a été faite comme la plupart, soit pas avant une heure du matin, donc un peu compliqué à suivre).

On passe de l’école de patrouilleurs du temps au Londres de la fin du 19e, à l’Iran antique sous le roi Cyrus, à une autre Histoire où les Celtes se sont étendus à l’Amérique du Nord. Ça reste plaisant, mais une petite déception.

Nombre de tomes parus : 4 (série finie).

Tome 2 : Le patrouilleur du temps.

4 réflexions sur “La patrouille du temps

  1. Ça a l’air très très très compliqué à suivre cette histoire quand même 😮 Je dois avouer que les histoires de voyage dans le temps ont le don de m’embrouiller un tantinet, alors quand on commence à toucher à des points très préci

  2. « Je me suis souvent rappelée ma lecture du Nez de Cléopâtre avec celle-ci, où il décrivait une période historique quelconque, qui avait changé. Où Silverberg raconte, Anderson m’a donné ici l’impression d’expliquer, »
    Excellente remarque !

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s