Crimson Hero, tome 1

Auteur : Mitsuba Takanashi.

Traducteur : Ikuyo Takizawa.

Nombre de pages : 192.

Parution VO : 2003. VF : 2011.

Éditeur : Tonkam (Collection : Shojo).

Genre : Manga – Shojo – Sport.

Prix : 6, 99€.

Résumé : Nobara est une héritière. Elle est donc destinée à prendre la tête du restaurant familial. Mais elle déteste cette voie et n’aspire qu’à faire du volley-ball. Ses parents s’opposent à son choix et vont jusqu’à fermer la section fille du club du lycée qu’elle a précisément choisi pour le club ! Nobara va devoir prendre son mal en patience, après avoir fugué, elle doit s’occuper d’une partie de l’internat du lycée et essaie désespérément de reformer l’équipe de volley.

J’étais intéressée par le côté volley. J’aime beaucoup ce sport, et j’attends de découvrir un manga sportif qui me passionnera. Seulement, le problème est qu’il n’y a pratiquement pas de volleyball dans ce volume. C’est chouette d’avoir un obstacle – club fermé à cause des parents de Nobara – mais il n’y a que quelques images à la fin. C’est décevant.

Je n’ai pas du tout aimé les dessins. Ce n’est pas mon style usuel, et si je poursuis cette série, ce sera uniquement en emprunt, je ne l’achèterai pas.

L’histoire débute assez bien, avec une héroïne qui refuse son héritage familial, une rivalité fraternelle, le milieu scolaire, les problèmes avec les garçons, et le défi final. Il y a juste un gros manque de volleyball, ce qui est le comble dans un manga sportif !

Une autre source de difficulté est sensé être le départ de la maison familiale de Nobara pour une pension du lycée occupée uniquement par des garçons du club de volley avec qui elle ne s’entend pas. Et elle est sensée y faire le ménage et la cuisine, ce qu’elle ne sait absolument pas faire. Ces passages ne sont pas spécialement drôles et restent classique dans le thème shojo de la cohabitation garçons – filles, rien de bien nouveau en prime.

Je ne sais pas si je poursuivrai la série.

Nombre de tomes parus : 20 (série finie).

2 réflexions sur “Crimson Hero, tome 1

  1. Le dessins est vachement old school! Je connaissais ce manga de titre, mais sans plus. Je tenterai peut-être si je tombe dessus en bibli à l’occasion ^^

    • Ah j’ai pas trop trouvé démodé, pour le dessin. Après, on n’est pas exactement de la même génération 😛 Oui, je te conseille de le lire en médiathèque, pas d’investir dans la série.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s