Au bord des mots, lectures sur un rocher

Pluto, tome 1

Naoki Urasawa, Osamu Tezuka, Takashi Nagasaki (auteurs). 2004 (VO), 2010 (VF), 186 p. Kana (Big). Manga – Seinen – Science-fiction. 7,45€.

Le très puissant robot Mont-Blanc a été détruit sans que l’on sache par qui ou par quoi. Au même moment, un des cadres de groupe de défense sur les lois sur les robots est assassiné.

Deux affaires sans relation apparente… ? Pourtant, sur les lieux du crime, c’est le même ornement en forme de cornes qui a été retrouvé.

Le meurtrier est-il un homme ou un robot ?! Selon les lois sur les robots, c’est impossible, les robots ne peuvent s’attaquer aux hommes. Voilà une affaire sans précédent, étrange et compliquée et c’est l’inspecteur-robot Gesicht qui en est chargé ! Gesicht ne va pas tarder à découvrir l’objectif du meurtrier : éliminer les sept robots les plus forts du monde… dont lui-même, Gesicht, fait partie !

J’avais quelques a priori avant de me lancer dans cette lecture. Le premier tome de Monster ne m’avait pas passionnée, tant au niveau de l’histoire que du dessin, avec un côté trop réaliste. Et je n’ai pas encore lu Astro Boy de Tezuka, je me demandais s’il y avait risque de ne pas comprendre. Ce qui n’a pas été le cas.

J’en ressors agréablement surprise, au final. J’ai aimé les références à Asimov et aux lois de la robotique. Le trait d’Urasawa s’est révélé très touchant, parfois en crayonné, comme lorsque Gesicht rencontre la femme d’un des robots assassinés. Son visage ne bouge pas, mais on sent sa tristesse, j’en ai été très touchée, comme un trait un peu universel, sans fioritures.

Il y a peut-être quelques références que j’ai manquées, comme apparaît en fin de volume Astro, mais on verra ça dans la suite.

On suit l’enquête de Gesicht sur les robots les plus forts du monde qui sont assassinés, avec le parcours de l’un d’entre eux juste avant la fin, un personnage attachant, comme Mont-Blanc, qu’on apprend à connaître via des témoignages d’autres personnes après sa disparition, et qu’on regrette. On rencontre aussi le seul robot à avoir tué un humain, qui glace les sangs. Et on n’a pas envie que le volume se finisse.

Nombre de volumes dans la série : 8 (série finie).

Tome 2

4 commentaires sur “Pluto, tome 1

  1. C’est vraiment une bonne série, je suis ravie que tu aies envie de la continuer!! J’aime beaucoup Urasawa, même si le hasard a fait qu’à part Pluto, je n’ai jamais pu finir une seule de ses séries!! Enfin, ça finira bien par arriver ^^

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s