Au bord des mots, lectures sur un rocher

Quatre soeurs, tome 1 : Enid

Malika Ferdjoukh (autrice). 2003, 128 p. L’École des Loisirs (Médium). Jeunesse. 8€.

Enid doit faire dix-sept pas de l’abribus jusqu’à l’impasse de l’Atlantique qui mène à sa maison, la Vill’Hervé. Un de moins que l’automne dernier. La preuve que ses jambes allongent, donc qu’elle a grandi. N’empêche qu’elle est toujours la plus petite des cinq sœurs Verdelaine. Personne ne la croit quand elle dit qu’elle a entendu un fantôme hurler dans le parc. Ni Charlie, trop occupée à réparer Madame Chaudière pour l’hiver. Ni Bettina et ses copines, concentrées sur leur nombril. Ni Geneviève, mobilisée par son propre secret très difficile à préserver. Ni Hortense, plongée dans la rédaction de son journal intime. Ses parents la croiraient peut-être, mais ils sont morts depuis dix-neuf mois et vingt-deux jours. Swift, sa chauve-souris, l’écouterait sûrement, mais elle a disparu dans la tempête. Il faut qu’Enid se résigne : « Convaincre les grands, c’est comme vouloir qu’un chewing-gum mâchouillé une heure conserve son goût du début. »

Un récit court qui introduit les personnages et leurs problèmes, avec beaucoup de charme et d’humour. Je pensais qu’on ne suivrait qu’Enid, j’ai aimé voir que ça n’était pas le cas.

On suit aussi les autres personnages, avec les soucis financiers de Charlie, une vingtaine d’années, qui assume les filles avec une aide de leur tante Lucrèce, mais insuffisante, les caprices de Bettina (une peste qui se comporte horriblement avec la pauvre et trop gentille Colombe) et le nouveau hobby de Geneviève, etc. J’ai bien aimé que chacune des filles aient encore un lien avec leurs parents décédés.

Des prénoms un peu spéciaux, entre Charlie, Enid, Hortense, Bettina, Geneviève, Colombe, Béhotéguy … et sympathiques. Ils ne sonnent pas exotiques mais un peu exubérants.

Les détails sont un peu incongrus, comme Geneviève, qui sonne comme une jeune fille délicate et fait de la boxe depuis peu. C’est ce genre de petites choses qui m’ancrent dans un récit et me font croire aux personnages. Un aspect très réaliste, malgré la grande famille, et un réalisme plein de petites surprises comme les noms, les goûts, qui font qu’on accroche très vite.

Une petite déception, devant la liste des tomes : Charlie n’apparaît pas ! J’aurais bien aimé un livre centré sur son personnage. Mais à part ça, c’est une jolie petite surprise.

Nombre de tomes parus : 4 (série finie).

Tome 2 : Hortense

5 commentaires sur “Quatre soeurs, tome 1 : Enid

  1. Je connaissais pas cette série, mais l’écriture du résumé me perturbe un peu… En tout cas c’est vrai que les prénoms sont exubérants, c’est rare mais bienvenu 😀

  2. J’ai beaucoup aimé cette série, et heureusement que j’avais l’intégrale car un seul tome ne m’aurait pas suffit !!
    J’avais le même a-priori que toi par rapport à Bettina mais dans son tome, on la découvre beaucoup plus touchante. Et pour Charlie, on la découvre aussi beaucoup à travers les 4 tomes.

    1. Je savais pas qu’il y avait une intégrale ! Ils ne l’avaient pas à la bibli, je l’aurais prise sinon ^^

      Je suis un peu rassurée pour Bettina, même si je ne pense pas que ça m’aurait empêchée de lire la suite.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s