Chiarissimo

Auteurs : Rufin Jean Pratelli, Vincent Demazières, Dalila Bakrar.

Langue : italien.

Nombre de pages : 285.

Première parution : 1992. Cette édition : 2002.

Éditeur : Martorana.

Genre : Culture.

Prix :  disponible d’occasion.

Résumé éditeur Synthèse et structuration des savoirs fondamentaux pour un apprentissage progressif et nuancé de l’italien.

Un panorama complet, extrêmement pédagogique de la langue et de la civilisation italienne : 3 livres en un seul, identifiés par les couleurs de la tranche : un précis de civilisation, la grammaire la plus attractive du marché et un vocabulaire de base.

Je suis tombée par hasard sur ce petit recueil en italien cet été. J’ai découvert avec plaisir qu’à part un tableau en français sur deux pages, il se lançait dans une description de la civilisation italienne en italien ! Parfait pour la découvrir plus avant (je n’ai pratiquement pas fait de culture au lycée dans mes cours d’italien …) et travailler ma lecture, ce que je voulais davantage faire avec le challenge VO, même si c’est un peu tombé lettre morte avec cette langue (mes autres livres en italien sont trop compliqués pour moi ><).

La lecture est vraiment très agréable, avec une mise en page colorée et qui fait ressortir les éléments importants. J’ai particulièrement aimé la partie historique du pays, vie quotidienne et culture (littérature, cinéma, musique). Mais c’est très court, à mon sens. Cependant, heureusement, plutôt simple à comprendre.

Cependant, je n’ai pas terminé ce livre, et je ne le considère même pas comme un abandon. J’ai déchanté en voyant que la partie Renseignements pratiques était en français, et qu’après s’amorçait une grosse partie de grammaire et de vocabulaire. J’ai d’autres livres pour travailler ces éléments, ce n’est pas ce que je voulais voir en entamant cette lecture.

En y jetant un rapide coup d’œil, je dirais que la mise en page est moins agréable en grammaire. Le fond est jaune et non pas blanc, les éléments important en rouge, les encadrés en jaune moutarde, un peu plus sombre, je n’aime pas le rendu final.

Je n’ai même pas regardé la dernière partie, un « Cahier citoyen du kiosque européen », déjà parce que je m’en fichais, ensuite parce que c’était en français, et finalement parce que le livre date de 2002 et est donc totalement daté sur ce plan.

Une bonne lecture pour se remettre doucement dans l’italien, mais pas assez centrée sur ce point.

3 réflexions sur “Chiarissimo

  1. Effectivement les grammaires moches c’est l’enfer des bouquins de langue… Je fais pas du tout d’italien mais je trouve que tu as du courage de t’y relancer comme ça par toi-même… J’essaie de la faire avec l’allemand mais c’est dur de se motiver…

  2. Pingback: Challenge In Italiano – Prolongation |

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s