Merry Gentry, tome 3 : L’éclat envoûtant de la Lune

Titre VO : Seduced by Moonlight.

Auteur : Laurell K. Hamilton.

Illustrateur : Hans Neleman, Getty, New Woman, Camerapress, Oredia.

Nombre de pages : 540.

Parution VO : 2004. VF 2010.

Éditeur : J’ai Lu (Collection: Darklight).

Genre :  Fantasy urbaine.

Prix : 8,90€.

Résumé éditeur« Je suis Merry Gentry, détective à Los Angeles et princesse Fey, héritière du trône Unseelie. J’ai réveillé une incroyable magie qui a sommeillé pendant des milliers d’années. Du coup, ma tante, la reine de l’Air et des Ténèbres, n’est plus distraite par ses passe-temps sadiques. Son obsession, c’est moi. Super ! Et puisque je ne suis toujours pas enceinte, malgré toute ma bonne volonté, elle se met à jouer les marieuses ! Mais ce n’est pas ma seule préoccupation : mes pouvoirs deviennent incontrôlables. Sans le vouloir, j’ai invoqué un Calice très ancien… De quoi d’autre suis-je capable ? »

Ma lecture des deux premiers tomes en français date de bien deux ans, et il faut ajouter trois bonnes années pour ma découverte de cette série (jusqu’au tome six) en anglais. Je me souvenais bien des personnages, beaucoup moins de mes impressions et de ce qui allait leur arriver.

Certains passages sont drôles, comme cette gobeline qui se retrouve coincée entre deux miroirs (le moyen de communication). Frost en enfant gâté commence à bien agacer. Les multiples transformations de Doyle, à un seul moment, ont un peu flirté avec le ridicule.

Au final, si j’apprécie toujours les jeux de pouvoirs, la découverte de l’univers mis en place par Laurell Hamilton sur les très nombreux personnages, leurs capacités, j’ai vraiment eu du mal à supporter l’aspect fan service du récit. Je sais, le pitch de base est osé. De là à nous gratifier de scènes toutes aussi osées toutes les cinq à dix pages pour parfois un loong moment … c’est trop.

En plus, je commence à me perdre franchement dans les personnages. C’est sûr, lorsque chaque volume introduit entre douze et quinze nouveaux personnages masculins pour le seul plaisir de l’héroïne, ça fait un peu beaucoup. Leur choix de prénoms m’a agacée aussi : pourquoi certains sont-ils conservés tels quels, et d’autres, comme Hedera à la place d’Ivi, autre nom du lierre , changés ? Je préfère quand il y a une consistance dans la traduction.

J’ai toujours envie de connaître la fin, mais j’avoue que je suis considérablement refroidie.

Nombre de tomes parus : 9 (série en cours).

Tome 1 : Le baiser des ombres.

Tome 2 : La caresse de l’aube.

Tome 4 : Les assauts de la nuit.

2 réflexions sur “Merry Gentry, tome 3 : L’éclat envoûtant de la Lune

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s