The Earl and the Fairy, tome 3

Titre VO : Hakushaku to Yôsei 3.

Dessinateur : Ayuko.

Scénariste : Mizue Tani.

Traducteurs : Satoko Fujimoto et Anthony Prezman.

Nombre de pages : 192.

Parution VO : 2008. VF : 2013.

Éditeur : Glénat (Collection : Shojo).

Genre : Manga – Shojo.

Prix : 6, 90€.

Résumé éditeur : Désormais officiellement recrutée comme docteur en féerie au service de la famille du comte Ashenbert, Lydia enquête sur la disparition d’une jeune baronne. Derrière cette affaire, se cache une agate appelée “l’œuf féerique” ainsi que l’ombre d’un mauvais esprit : “l’homme de brume”. Le passé obscur d’Edgar ne semble pas étranger à cette affaire. Dans le même temps, Rosalie, une jeune fille aussi coquette que fière d’elle, prend Lydia pour sa rivale afin de conquérir le cœur d’Edgar. Ainsi commence la vie londonienne de Lydia, plus que jamais riche en péripéties !

J’ai eu plus l’impression de revenir à des secrets sur le passé d’Edgar qu’à des enquêtes féériques utilisant les dons et le nouveau statut de docteur en féérie de Lydia. D’où, encore une fois, pouf, déçue. La série avait vraiment tout pour me plaire, mais pour l’instant, elle se révèle plutôt décevante.

Le volume s’ouvre par une jolie illustration en couverture, pliée, donc plus grande qu’une page, sur les personnages. C’est un bon point de début.

Le récit est centré sur les deux jeunes filles du haut de la couverture, Doris, à gauche, et Rosalie, à droite, cousines, la blonde étant une groupie d’Edgar et la brune disparaissant. Edgar est le dernier à l’avoir vue en vie. La servante de la jeune fille fait appel à lui, et donc à Lydia, pour la retrouver. Tant pis pour la structure composée de petites enquêtes différentes que j’espérais.

Heureusement, Nico le chat-fée est toujours là pour alléger l’atmosphère. On découvre aussi l’homme de brume, une créature qui enlève des gens, et un bogie (que Rosalie est persuadée de contrôler, comme son serviteur).

Mais on en est limite au point où Rosalie et Lydia se disputent les faveurs d’Edgar, ce qui m’a bien agacée. Et l’idiote qui suit la vipère, c’est vraiment gros, même pour un shojo.

Si le tome 4 est du même acabit, j’hésite à conserver la série.

Nombre de tomes parus : 4 (série finie)

Tome 1

Tome 2

Tome 4

2 réflexions sur “The Earl and the Fairy, tome 3

  1. La couv a l’air bien sympathique mais ton avis ne donne pas envie… Je pense que je passerai mon chemin. C’est dommage, parce que les séries courtes comme ça ça fait du bien au porte monnaie ^^

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s