Les chroniques de MacKayla Lane, tome 3 : Fièvre Faë

Titre original : Fever, book 3 : Faefever.

Auteur : Karen Marie Moning.

Traducteur : Cécile Desthuilliers.

Couverture : Studio J’ai lu d’après D. Vervitsiotis ; Getty.

Nombre de pages : 440.

Parution VO : 2007. VF : 2012.

Éditeur : J’ai Lu.

Genre : Fantasy urbaine.

Prix : 12,50€.

Résumé éditeur : « Je suis une sidhe-seer, une humaine capable de voir les faës, ces effrayantes créatures d’un autre monde installées parmi nous depuis des millénaires et dissimulées sous des voiles d’illusion. Mon univers a commencé à se fendiller à la mort de ma soeur, et j’ai l’impression que, depuis, il n’en finit plus de s’effondrer. Je ne parle pas seulement de mon petit monde personnel : il s’agit aussi du vôtre.

Les murs entre humains et faës sont en train de s’écrouler. Et je suis la seule à pouvoir nous sauver. »

Spoilers, spoilers.

Plus les tomes avancent, plus Mac s’assombrit. Elle parle de moins en moins de choses qu’elle aimait dans son ancienne vie, que ce soit  ses tenues, son vernis, ces petites choses qui lui apportaient du baume au cœur, ou plus grande : elle n’est qu’une fois au téléphone avec ses parents, ici, et pour très peu de temps. Elle ne pense qu’à sa sœur Alina, mais toujours remplie de fureur et de vengeance. J’ai beaucoup aimé qu’elle reçoive des extraits de son journal, je me demande d’où ils viennent.

Je n’accroche toujours pas spécialement à Barrons (surtout après son utilisation de la Voix sur Mac pour la forcer à révéler ce qu’elle préférerait lui cacher). J’ai une vague préférence pour V’lane (mais c’est mon côté faërie ^^). Malgré son marchandage, c’est aussi le seul à apporter de vraies réponses à Mac, à lui raconter les histoires des faë, lui parler véritablement des artefacts, ce qui m’a vraiment plu.

On rencontre d’autres pions sur ce grand échiquier : plusieurs autres seers, qui affrontent Mac ou essaient de au contraire de l’accepter comme Dani, toujours présente. Christian, le séduisant jeune homme du département des langues anciennes de l’université, se révèle faire partie d’une famille de druides qui prépare un rituel, comme les seers. On apprend d’autres détails sur l’univers, d’autres points de vue, ce qui diversifie un peu les choses.

La fin est assez incroyable. Je m’attendais à ce qu’elle puisse se rendre à l’abbaye, participer au rituel, essuyer des conséquences peut-être assez violentes, mais rien de ce qui se passe véritablement. Je n’arrivais pas à en croire mes yeux, surtout la toute fin, forcément, on espère qu’elle s’en sortira sans trop y perdre de plumes, mais j’aurais dû m’en douter, après la fin du 2e tome … J’ai très, très envie de lire la suite.

Nombre de tomes parus : 5 (série finie).

 Tome 1 : Fièvre noire.

Tome 2 : Fièvre rouge.

Tome 4 : Fièvre fatale.

Tome 5 : Fièvre d’ombres.

2 réflexions sur “Les chroniques de MacKayla Lane, tome 3 : Fièvre Faë

  1. J’ai survolé ton article pour ne pas me faire spoiler, c’est une série que j’ai envie de découvrir! Je crois avoir le tome 1 dans ma Pal d’ailleurs… Faudra que je vérifie ça, c’est le genre de lecture dont j’ai envie en ce moment ^^

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s