Justine Henin : Jeu, set et fin de matches

Auteurs : Claude Moreau, François Artigas.

Nombre de pages: 247.

Parution : 2008.

Éditeur : Solar.

Genre: Biographie – Tennis.

Prix: disponible d’occasion.

Résumé éditeur : Ce jour-là, le 8 juin 2003, à Roland-Garros, Justine Henin (21 ans), enlève les internationaux de France aux dépens de sa compatriote Kim Clijsters. Ivre de bonheur, la jeune Belge lance un long regard mélancolique dans le ciel en hommage à sa mère disparue. En un éclair, un frisson d’émotion maximale parcourt les rangs des spectateurs: Justin Henin noue pour toujours des liens affectifs particuliers avec ses admirateurs. Un peu moins de cinq ans plus tard, le 14 mai 2008, la toujours jeune championne se retire, la tête haute, au sommet …

Justine Henin : jeu, set et fin de matches, un ouvrage de Claude Moreau et François Artigas, retrace l’éblouissante carrière de cette championne et, surtout, explique son personnage. Riche d’un incomparable palmarès (7 consécrations dans les tournois du Grand Chelem entre 2003 et 2007), idolâtrée autant pour ses exploits que pour son exemplarité humaine, Justine Henin n’a pas choisi par hasard de rendre orphelins des cohortes d’admirateurs inconditionnels …

En définitive, Justine Henin : jeu, set et fin de matches démontre minutieusement comment et pourquoi une star universelle peut décider, entre deux tournois, de s’éclipser par volonté d’authenticité. Une certitude demeure, la traînée de lumière de cette étoile filante ne s’éteindra jamais.

En général, j’adore mes lectures tennis, mais ici je suis restée sur ma faim.

Peut-être, je l’avoue, parce que je ne suis pas fan de Justine Henin. Mais aussi parce que c’est une biographie et non autobiographie, on  a peu droit aux mots de la joueuse.

Je me suis ennuyée. Avoir 25 pages de résultats à la fin ne m’a pas vraiment plu. Je m’attendais à un texte chronologique, comme pour les livres d’Andre Agassi et Serena Williams, là ce sont plutôt des chapitres thématiques sur la famille de la joueuse et son mariage (honnêtement, ça ne m’intéresse pas des masses), puis un sur ses Roland-Garros et ses Wimbledon. Je n’ai pas accroché. Je préfère voir chaque tournoi, quitte dans l’ordre, voir une année en particulier, les résultats d’un Grand chelem à l’autre, avec les plus petits entre.

Je n’ai vraiment pas grand-chose à en dire, je crois que j’ai surtout été déçue par l’aspect biographique et non autobiographique (oui, je savais qu’elle n’écrivait pas elle-même, mais les textes de tennis ça ne pousse pas sur les arbres et ça peut être bien mené aussi).

2 réflexions sur “Justine Henin : Jeu, set et fin de matches

  1. C’est vrai que pour ce genre de personnage les autobiographies sont certainement plus intéressantes que les biographies…. C’est dommage que tu te sois ennuyée 😦

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s