Trois rêves, tome 2 : Kate l’indomptable

Titre VO : The Dream Trilogy 2 : Holding the Dream.

Auteur : Nora Roberts.

Nombre de pages : 379.

Parution VO : 1997. Cette édition VF : 2005.

Éditeur : J’ai Lu.

Genre : Romance.

Prix: 7,10€.

Résumé éditeur : Réussir, ne rien devoir à personne … Bûcheuse, Kate Powell a tout prévu, tout planifié. Elle espère bientôt décrocher un poste d’associée dans le cabinet d’expert-comptable où elle travaille. Rien d’autre ne compte que sa réussite professionnelle et ses amies de toujours, Laura et Margo. Les hommes ? Pas question, depuis une déception sentimentale. De toute façon, elle n’a pas le temps. C’est à peine si elle remarque, entre deux bilans, le nouveau directeur de la chaîne Templeton, le très séduisant Byron De Witt, qui, lui, n’a d’yeux que pour elle.

Mais, un jour, tous les rêves de Kate s’écroulent et son univers si bien organisé se dérobe sous ses pieds. Elle est accusée de détournement de fonds ! Au moment où elle pensait enfin voir ses efforts récompensés. Humiliée, abattue, incapable de se défendre, elle quitte son emploi. Cela, Byron De Witt ne peut l’admettre !

Une fois encore, je trouve ce titre d’un plat … Le côté rêve, ça n’était pas assez bien pour vous, les traducteurs français ? Pas assez évident ? Pas assez romantique ? C’est probablement mieux d’être kitsch et cliché. (oui, j’ai un gros souci avec ce genre de titre). Mention spéciale aussi  à la couverture du même acabit.

On suit Kate pour ce second volume de la trilogie, qui est comptable. C’est une plongée dans un univers totalement nouveau pour moi, et l’auteur a su ne pas en faire un élément rébarbatif. J’aurais bien aimé davantage de mystère autour de l’auteur de fraude qui fait accuser Kate. Ce n’est pas du tout un roman à caractère policier, c’est très évident, ce qui est une petite déception.

Le personnage de Byron, le nouvel arrivant, me plaît beaucoup pour son côté Sudiste, élégant et distingué, avec ce détails sur les prénoms de la littérature dans sa famille qui m’a aussi séduite.

J’ai pris plaisir à suivre Kate, qui après un problème de santé et été renvoyée doit réévaluer sa vie et reprendre presque de zéro, comme Margo au premier volume, avec heureusement l’aide de sa famille, pour avoir une vie plus simple. Rien que flâner est un exercice étrange et difficile pour elle.

La structure est proche de celle du 1e, excepté le fait que Kate et Byron viennent juste de se rencontrer : début de relation, vie presque commune, puis dispute qui semble définitive et happily ever after suit avec demande en mariage. J’aimerais parfois sortir de ce type de structure, mais c’est une lecture qui reste malgré tout divertissante d’une auteure que j’aime beaucoup.

Nombre de tomes parus : 3 (série finie)

Tome 1 : Orgueilleuse Margo.

Tome 3 : La blessure de Laura.

2 réflexions sur “Trois rêves, tome 2 : Kate l’indomptable

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s