Les maîtres du fantastique en littérature

Auteurs : François Raymond, Daniel Compère.

Couverture : Didier Thimonier.

Nombre de pages : 256.

Parution : 1993.

Éditeur : Bordas (Collection : Les Compacts).

Genre : Littérature.

Prix : disponible d’occasion.

Résumé éditeurLa sensibilité de l’homme moderne doit beaucoup au fantastique: voici, à travers la littérature, et avec des références à la peinture, au cinéma et à la B.D., un parcours complet, d’Edgar Poe à nos jours, des chemins du mystère, de l’épouvante et du rire grinçant …

Bulwer, Lytton, Campbell, Chesterton, Féval, Kafka, Le Fanu, Leroux, Lovecraft, Meyrink, Perutz, Poe, Ray, Schultz, Stoker, Wandrei, Wilde … les grands maîtres du genre.

Arpenteurs de l’étrange, artistes maudits, démons, sorciers, vampires, zombis, fantômes, vouivres, goules insatiables, bêtes immondes, monstres sortis de l’Enfer ou des mains de l’homme .. une rencontre avec tous ceux qui peuplent l’univers du fantastique.

J’aime beaucoup cette collection de Bordas, Les Compacts. Celui-ci est consacré au fantastique en littérature, mais n’hésite pas à faire de petits détours par la peinture et le cinéma.

Les auteurs partent de Poe et proposent plusieurs grands chapitres de manière chronologique (Edgar Poe et le fantastique moderne, Le fantastique fin-de-siècle, le fantastique populaire, Kafka le précurseur, L’entre-deux-guerres, les fantastiques contemporains), avec des points thématiques, comme Fantastique et croyance ou Le fantastique moderne. Le centre est l’étude des auteurs, avec une petite part de biographie, et des détails sur leurs œuvres et leurs thèmes.

Si ce Compact est aussi passionnant que celui consacré au policier, au roman historique ou au fantastique, il n’échappe pas au défaut coutumier de la collection : les longueurs. Certes, on découvre beaucoup d’auteurs, et certains ont l’air très intéressant, mais le panel est vraiment large.

Je me suis aussi perdue toute seule en essayant de comprendre l’ordre dans lequel ils sont proposés dans un chapitre, ce n’est ni chronologique, ni alphabétique. Les informations théoriques sur le genre ou ses motifs (différentes créatures, proximité avec les autres genres) sont vraiment intéressantes mais sont un peu noyées au milieu de tous ces auteurs.

Ce documentaire vaut surtout pour ses très nombreux auteurs exposés, même si au final la lecture trop riche ne peut pas se faire en une fois, et ses quelques points thématiques comme celui sur les croyances (superstitions, religion), sur ses thèmes traditionnels.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s