Au bord des mots, lectures sur un rocher

La Clinique du Docteur H.

The Cradle Will Fall. Mary Higgins Clark (autrice). Anna Damour (traductrice). 1980 (VO), 2011 (VF), 444 p. France Loisirs. Policier.

Une jeune femme, suite à un accident, est conduite de nuit dans une clinique. Sur le point de s’endormir, elle aperçoit par la fenêtre un homme traînant une autre femme, qu’elle reconnait, et qui est retrouvée morte chez elle le lendemain, suicide apparent. L’héroïne, qui est assistante du procureur (ou quelque chose d’approchant …) commence donc à enquêter sur cette clinique et ses médecins, qui est celle où elle doit subir une opération en fin de semaine.

J’oscille entre meh et greuh, pour cette lecture !

Je n’aime pas les récits policiers où le meurtrier est connu dès le début. Cela ôte tout suspense et je ne vois pas l’intérêt. L’écriture ne m’a pas plu non plus. Elle est contemplative et très désuète. Un « soulier », franchement … C’est exactement ce style d’écriture recherchée, pas naturelle, qui me dérange, je n’y ai pas cru.

Les personnages m’ont ennuyée, même le Dr H.

Le thème de la manipulation génétique me plaît beaucoup, en général, mais ici, c’est plat, et merci d’être flemmard (oui, j’appelle ça de la flemmardise) et ne rien expliquer. C’est sympa de préciser que Katie a vu le procédé d’auto-immunisation en cours. Ce n’est pas mon cas et je n’ai pas compris. Ça m’énerve ! Auteure ou traducteur, ça m’est égal, et franchement, vous auriez pu vous fendre d’une explication !

J’ai aussi eu l’impression qu’on me prenait pour une idiote. Katie a eu un accident. Elle roule à une main avec un gobelet de thé dans l’autre. Elle est toujours sensée avoir un bras en écharpe, mais je suppose que ça n’est pas important. Vive les erreurs de continuité (de relecture? de flemmardise?).

J’ai détesté voir une citation d’Autant en emporte le vent. Et Rhett ne tutoie  pas Scarlett.

L’enchaînement de crimes fait limite grand-guignolesque, je ne trouve pas ça plausible. Franchement, une défenestration après que le personnage ait sorti « Oh, regarde là! ».  Attends, même Griff ne se fait pas avoir !

Quelques expressions me sont restées sur le cœur : « foetus jaune », « oriental ». Elles ont quelque chose de raciste et ça m’a vraiment dérangée. Je n’ai pas l’impression que ce soient les expressions usuelles en science/médecine, donc elles m’ont déplu.

En fait, je me suis ennuyée et énervée avec cette lecture. Je préfère de beaucoup Nora Roberts. Ici, honnêtement, ce faux suspense (Katie va-t-elle comprendre que le dr H est le meurtrier et sortir avec Richard? J’ai vraiment eu l’impression que c’était un enjeu …). m’a gonflée. On parle souvent de Roberts comme une auteure « romantique », mais je la trouve beaucoup plus intéressante, avec des intrigues et des rebondissements mieux construits, plus plausibles. Et puis je n’ai jamais eu cette impression de refus d’explication chez elle.

Et en plus, le côté scientifique ne m’a pas choquée. Oui, quand on parle de manipulations génétiques, j’aime bien être un peu soufflée, choquée.

Une vraie impression de perte de temps.

7 commentaires sur “La Clinique du Docteur H.

  1. Charmant dis donc! ma mamie adore cet auteur mais je vais m’en tenir le plus loin possible! De toute façon ça m’attirait pas des masses mais au moins tu me confortes dans l’idée que ça vaut pas la peine d’aller y perdre son temps ^^

    1. Pour les autres, je ne pourrais pas te dire. J’avais lu le dernier chapitre d’un autre quand j’étais gosse, et c’était exactement la résolution à laquelle j’avais pensé devant le résumé, donc ça ne m’avait jamais tentée … Pareil, il était à ma mémé ^^

  2. J’avais tenté plus jeune de lire les romans de Higgins Clark et je n’aimais pas du tout. Longtemps, je n’osais lire ni thriller et très peu de policiers (à part les classiques) car j’avais eu une mauvaise image du genre « à cause » de l’auteur. Je me suis pris promise de retenter pour voir à l’âge adulte si j’apprécie enfin cette dame qui a l’air tant appréciée…; je reste sceptique mais bon.

    1. Pareil, le premier rendez-vous avait déjà été manqué quand j’étais petite … Je serais curieuse de voir lequel de ses livres tu choisirais et si ça te plairait, finalement.

      1. Il faudrait que je regarde dans les cartons ce que j’ai car je ne me souviens pas des titres que j’ai. Mais déjà, c’est sûre que je ne prendrais pas La Nuit du Renard car je ne l’avais pas du tout du tout aimé, c’est le seul titre dont je me souviens.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s