Au bord des mots, lectures sur un rocher

Gals!, tome 1

Mihona Fuji (autrice). 1999 (VO), 2003 (VF), 192 p. Glénat (Shojo). Manga. 6, 90€.

Bienvenue dans l’univers de Kogal, le monde des midinettes branchées de Tokyo ! Gals nous emmène sur les pas de la jeune Ran Kotobuki, une lycéenne de 16 ans mordue de shopping qui n’a qu’un but dans la vie : porter les dernières fringues les plus en vogue du moment ! Avec ses deux meilleures amies, Aya et Miyu, elle cherche toutes les combines possibles pour gagner suffisant d’argent afin d’assouvir sa passion…

J’ai trouvé ce manga par hasard en Médiathèque. Parfois, le hasard fait bien les choses. Une fois encore, pas tout à fait.

La couverture semble toute jeunesse, toute pêchue. Pour un shojo aux thèmes trop sombres et très mal amenés / développés avec un pseudo pep talk de l’héroïne que je trouve franchement énervante … Le pitch n’est pas très drôle, ce qui explique peut-être qu’il ne se trouve pas sur la quatrième de couverture. Le fait qu’elle vienne d’une famille de flics n’en fait pas un trait drôle. Les dessins sont très classiques shojo, mais n’ont rien qui les fasse sortir du lot. L’héroïne est plutôt violente, elle punche un type dès la première page. Pour un trait caractéristique, je n’ai pas trouvé ça génial.

Je m’attendais à un lexique en début ou en fin de volume rien que pour le terme de « gal ». S’il est là, je l’ai loupé, et ça m’a agacée.

Dès le premier chapitre, on aborde le thème de la prostitution lycéenne et l’héroïne, Ran, demande candidement à la jeune fille en question si elle se prostitue. Le traitement n’est absolument pas touchant. Ni celle qui se prostitue ou pense à le faire. Parce que ses raisons sont nulles. Elle doit rentrer à 22h, avoir de bonnes notes et ne pas prendre de petit boulot. Bouhou. Pauvre puce. Lorsqu’elle demande à l’héroïne si elle a un problème, Ran répond en la frappant si fort qu’elle tombe par terre. J’aime ce message …

Dans le deuxième, on aborde le vol à la tire, avec un petit ami qui agit comme un mac sur la jeune voleuse. Vive les relations malsaines … Le troisième présente un stalker qui se fait violent et menaçant avec Miyu, une copine de Ran qui sort avec son frère et décide de tuer le frère de Ran pour lui avoir piqué Miyu (sérieusement?!). Finalement, le quatrième montre une fille dont le copain a proposé d’emmener Ran dans un love hotel engager un mec sympa et mignon pour blesser l’héroïne au visage quand elle ne fait pas attention … et, en bonus, le passé de Miyu, ancienne chef de gang qui vole et tabasse autres membres de gang et collégiennes.

J’ai été choquée par la violence des thèmes, sombres, mal menés. Ce shojo m’a franchement déplu. Le pire, c’est que j’ai déjà vu en résumé « des aventures amusantes et légères » (comme sur Livraddict) et on m’en a déjà parlé comme shojo pour la jeunesse …

Nombre de tomes parus : 10 (série finie).

8 commentaires sur “Gals!, tome 1

  1. Effectivement c’est assez flippant de trouver ce genre de choses au rayon jeunesse, surtout quand, en regardant la couverture, on ne peut voir qu’une bande de petites filles souriantes… J’avais déjà entendu parler de cette série mais je ne me souviens pas du tout si c’était en bien ou en mal…

    1. Je me rappelle surtout que ce tome 1 était vendu moins cher avec un autre tome d’une autre série, je m’étais dit que mince, ils ne devaient vraiment pas être terrible pour qu’on essaie de s’en débarrasser plus facilement.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s