Au bord des mots, lectures sur un rocher

Murder On The Orient Express

Agatha Christie (autrice). 1934 (VO), 1986, 191 p. Fontana (Paperbacks). Policier. 22€. Livre lu en anglais.

Hercule Poirot vient de résoudre une affaire au Moyen-Orient. Grâce à un ami, directeur de la compagnie, il parvient à avoir une place dans l’Orient-Express, train qui relie Constantinople à Calais. C’était le destin, comme dit une des passagères. Car un homme est assassiné lors de la première nuit de voyage, après avoir demandé à Poirot de découvrir qui lui voulait du mal. Il va donc enquêter, en sachant que le meurtrier n’a pas pu quitter le train, immobilisé par la neige, sur des passagers qui ont, au premier abord, d’excellents alibis et de bien maigres raisons pour commettre un crime.

J’ai beaucoup aimé l’écriture, que j’ai trouvée simple à lire en anglais. C’est une relecture en VO après une première lecture il y a bien une dizaine d’années.

La carte du wagon-lit, dans mon édition, pour se faire une idée de la situation (comme on est dans un cas de crime en local clos) est appréciable, mais le nom des personnages est écrit un peu trop gros pour être confortable à lire, sur une petite page. (Certes, c’est un détail, mais c’est sensé simplifier les choses, ce qui n’est pas vraiment le cas ici).

J’ai beaucoup aimé le jeu des doubles identités, même si j’avais un peu de mal à resituer chaque personnage. C’est une enquête saisissante car peu courante. Ce que découvre Poirot sur les alibis des personnages et la réponse finale est difficile à imaginer au premier abord. Je me rappelle qu’à ma première lecture j’étais soufflée, j’avais du mal à y croire.

La décision finale de laisser les meurtriers libres est prise très rapidement par Poirot, il n’y réfléchit même pas. La justice important au plus haut point pour lui, c’est un peu surprenant, et je préfère la fin de l’épisode de la série télé qui lui est consacré, celle avec mon idole / chouchou David Suchet. Il y est déchiré et lutte entre la pensée que Ratchett le méritait mais que ça reste un crime. C’est beaucoup plus poignant de cette manière.

Un plaisir de lecture, même s’il a perdu la primeur de la nouveauté.

7 commentaires sur “Murder On The Orient Express

  1. C’est le tout premier Agatha Christie que j’ai lu, j’avais dix ans et j’avais été aussi soufflée par la résolution de l’énigme. Je l’ai relu de nombreuses fois depuis et je ne m’en lasse jamais 🙂

  2. Je l’ai lu il y a plusieurs années déjà mais je ne me souviens plus du tout de la résolution! Si je retombe dans une période policier je le relirai peut-être ^^

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s