La littérature jeunesse

Auteur : Karine Delobbe.

Couverture : Carll Cneut.

Nombre de pages : 33.

Parution : 2002.

Éditeur : PEMF (Collection : Histoire d’un Art).

Genre : Littérature.

Prix : disponible d’occasion.

Résumé éditeur : La littérature jeunesse, forme à part entière de la littérature, s’adresse aux enfants et aux jeunes adolescents. Au Siècle des lumières, le statut de l’enfant évolue et l’idée d’une littérature spécifique se fait jour.

Au XIXème siècle, des réseaux d’éditeurs spécialisés se mettent en place. Au XXème siècle, des écrivains célèbres écrivent pour la jeunesse. Les progrès techniques permettent à des illustrateurs talentueux de donner une large part à l’image. Dans la première moitié du siècle, les éditeurs s’efforcent de concilier qualité littéraire et artistique avec une exigence pédagogique scrupuleuse. Les années 1970 marquent un tournant : on assiste à une véritable explosion de l’image. Tous les genres littéraires sont représentés. Éditeurs et libraires spécialisés offrent un éventail de productions de plus en plus large, tandis que bibliothécaires et enseignants collaborent pour faire de la lecture de jeunesse un domaine où le plaisir contribue à la lecture.

Petit documentaire joliment illustré, Littérature jeunesse nous entraîne dans une historique du genre et de son illustration combiné à d’autres comme le conte, le roman, la SF, la BD, l’humour. Le format A4 relié, comme une BD, permet une bonne prise en main et il ne s’éternise pas dans des détails inutiles.

Le point très positif sont les différentes illustrations, diverses, variées, entre des couvertures à travers les époques, des pages de magazines, des illustrations intérieures, dans de nombreux styles graphiques. Une petite déception, ici : une seule illustration manga, et l’auteure n’est pas fichue d’indiquer son auteur (la légende dit simplement « Illustration du magazine Mangas, Portfolio, Éditions de Tournon, juin/juillet 2002.). C’est maigre, surtout que je me suis demandée si ce n’est pas du Clamp … pas comme si c’étaient d’illustres inconnues, non plus …

Un point intéressant sur les littératures plus « garçon » ou « fille », en mettant le doigt sur les lectures plus stéréotypées roses ou bleues, toujours relié à une historique de la littérature jeunesse. On termine sur un point actuel avec mention d’Harry Potter entre autres. Mais le livre date de 2002, donc ce n’est plus exactement le cas.

En fin de compte, c’est une initiation intéressante si le sujet vous tente, mais si vous avez déjà lu des livres ou suivi des cours sur le sujet (ce qui était mon cas), ce n’est pas un livre qui vous apportera beaucoup d’informations. Mais les illustrations valent le coup d’y jeter un œil.

5 réflexions sur “La littérature jeunesse

  1. Vu que le livre est un peu vieux, même si le sujet est intéressant, j’imagine qu’il vaudrait mieux que je mette la main sur quelque chose de plus récent… Cela dit le point sur les littératures  » de fille » et  » de garçon » peut être intéressant!

  2. Pingback: Challenge Le Nez dans les livres – Saison 2. |

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s