Au bord des mots, lectures sur un rocher

Le livre des symboles celtes

Taylor Joules (auteur). 2007, 160 p. Contre-Dires. Folklore – Symbolique. 16,26€.

Le Livre des symboles Celtes vous présente plus de cinquante symboles de l’antique culture celte : divinités, éléments de la nature, oeuvres d’art … Vous découvrirez aussi que ces symboles sont des clés ouvrant l’accès aux divinités de la nature et du cosmos, de puissantes sources d’inspiration et de bénédiction. 

J’ai trouvé ce joli petit livre lors d’une vague de soldes sur le site de Gibert, avant de découvrir qu’il étant dans ma wish anglaise ^^ Il est effectivement tout petit, maniable, mais relié, ce que j’adore.

En introduction, l’auteur propose une petite présentation des Celtes. J’ai beaucoup aimé redécouvrir le côté indépendant des femmes de ce peuple, ça fait du bien (direction de tribu, vie politique active, choix du mari, et houp, divorce ! plein de petites choses autorisées).

Quelques traditions m’ont aussi plu, comme celles de Samain, la fin de l’été : balayage de la maison  de l’entrée vers le fond pour préparer la nouvelle année, divination avec des pelures de pommes, … L’auteur découpe l’année selon les différentes fêtes celtes, je ne connaissais que Samain, intéressant donc.

Les guides celtes et leurs symboles suivent (Bélénos, Morrigan, …) puis un petit détour par leur alphabet, les symboles de la vie quotidienne (chaudron, pain – avec une recette, harpe), la signification des arbres et du gui (oh que je suis soulagée de ne pas avoir pris ce livre en VO, je suis horriblement nulle en noms d’arbres), les animaux, la géographie celte, … je trouve que c’est plutôt complet.

L’écriture est très belle et poétique, les dessins pleins de délicatesse. J’ai particulièrement aimé ces feuilles d’automne avec des caractères d’imprimerie en fond. C’est aussi très agréable à lire, je suis ravie de cette petite trouvaille ^^

4 commentaires sur “Le livre des symboles celtes

  1. J’avais lu des choses intéressantes mais qui entraient en conflit avec les « connaissances classiques » sur les dates des fêtes celtes : Markale entre autres (j’ai aussi noté Thierry Jibouel) écrit qu’elles se passaient non pas lors de l’équinoxe ou du solstice sidéral (j’ai pris ça en note mais je ne sais plus le sens), mais entre deux. Du coup Beltaine serait tombé le 1er mai, et Samhain le 1er Novembre, parce qu’à l’époque des Celtes c’était là les jours qui collaient bien à la position des astres. De nos jours, il paraîtrait que ce n’est plus équivalent. En tous cas j’ai retenu que « Beltaine = fête de l’été » était, sinon faux, une notion probablement dépassée, ou mal comprise.

    1. Honnêtement, je n’ai jamais fait attention aux dates, avec la très mauvaise mémoire qui est la mienne … je peux te noter celles de ce livre, si tu veux. Mais là je tombe un peu des nues o_o

      1. Oh pardon alors :p Non, c’est pas grave, apparemment il y a gros souci sur ce point de toutes manières, depuis longtemps, et de façon très étendue. D’après ce que j’ai lu, c’est un débat ou problème de spécialistes.

        1. Je suis loin d’être spécialiste, à mon grand regret ^^ Aucun souci, c’est intéressant de découvrir une polémique. Je serais prévenue si je récidive 😛

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s