Au bord des mots, lectures sur un rocher

Ludwig Revolution, tome 2

Ludwig Kakumei, tome 2. Kaori Yuki (autrice). 2004 (VO), 2007 (VF), 192 p. Tonkam. Manga – Shojo – Contes de fées. 6,99€.

Yuki Kaori ou comment détourner les contes pour enfant. Vous imaginiez Blanche Neige, La Belle au Bois Dormant ou le Petit Chaperon Rouge comme de belles princesses, douces, gentilles et innocentes ? Eh bien vous allez les découvrir en tant que tueuses, meurtrières, psychopathes. Et tout ça aux côtés de Ludwig, un charmant Lord qui fait de bien étranges rencontres.

Contient : Raiponce, Demoiselle Maleen, Le roi grenouille et La gardeuse d’oies.

J’ai beaucoup aimé Demoiselle Maleen, la princesse, que je ne connaissais pas. C’est triste, touchant, une princesse devenue fantôme suite à une histoire d’amour ayant mal tourné. Ludwig n’est d’ailleurs ici ni cruel ni moqueur avec elle, ce qui le change. Le petit Chaperon rouge fait son retour dans ce conte.

La gardeuse d’oies est assez complexe, je trouve, et il faut plusieurs lectures pour tout démêler. On retrouve l’aspect cruel des contes au sort de la « fausse » princesse.

Au début de Raiponce, le père de Ludwig annonce qu’il va le déshériter en faveur d’un enfant, tout à trac. On sort un peu du cadre des contes qu’on suivait depuis le début. Rapunzel est plutôt colérique, ce qui en fait un personnage drôle, j’ai bien aimé son attaque sur un oiseau. Dorothy les accompagne à partir de ce conte.

Ludwig sous forme de grenouille fait rire et on suit une princesse bien plus jeune que d’habitude. Je n’ai pas trop aimé le personnage d’Henri de fer, qui ne fait pas grand chose, sinon l’histoire parallèle avec le valet de Ludwig. Deux nouveaux personnages récurrents font leur apparition, Hansel et Gretel, tueurs à gages engagés par Julius, qui agissent à la fin de La gardeuse d’oies, qui se démarque par son aspect sanglant.

Il y a beaucoup d’action, et pas uniquement une modernisation des contes ou recherche d’une épouse. On voit qu’il y a d’autres enjeux, d’autres choses qui se passent dans le royaume de Ludwig, qui échappe encore plusieurs fois à la mort sans qu’on sache réellement pourquoi.

C’est un volume plaisant sans être mon préféré.

Nombre de tomes parus : 4 (série finie).

Tome 1

Tome 3

Tome 4

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s