The Watcher’s Guide 3

Auteur : Paul Ruditis.

Langue : anglaise.

Nombre de pages : 359.

Parution : 2004.

Éditeur : Simon & Schuster (Collection : Pocket Books).

Genre : Séries.

Prix : disponible d’occasion.

Résumé éditeurAs long as there have been vampires, there has been the Slayer. One girl in all the world, to find them where they gather and to stop the spread of their evil and the swell of their numbers.

Seven years, 144 episodes, 3 Slayers, 3 principals, 2 networks, 2 vampires with souls, 2 Watchers, 2 pigs, 1 Master, 1 Mayor, and 1 hit show (with tons of Potentials): It all adds up to one must-have volume! 

J’appréhendais un peu ce dernier volume, qui s’attaque aux saisons 5 à 7, ce que je trouvais un gros morceau, et avec beaucoup d’épisodes et de thèmes que je connais moins que les premières saisons. Il perd les dossiers des premiers pour se concentrer sur un guide des épisodes et plusieurs essais choisis. On pourrait penser que ce n’est pas aussi complet, mais en fait, c’est beaucoup plus léger et digeste. Pour moi, c’est le meilleur guide des trois.

J’ai aimé en apprendre davantage sur certains acteurs, comme Rudolf Martin (Dracula), qui a joué dans All My Children avec Sarah Michelle Gellar (un couple puis des ennemis) et une minisérie sur Vlad Tepes (où il tenait le rôle principal). Ou Dreg, un des minion de Glory, qui est en fait Marshall d’Alias. Rack, le sorcier-dealer de Willow, était en fait le vampire cinglé de la saison 3, Zachary Kralik. Holden, le vampire avec qui Buffy discute longuement dans la saison 7, avait un rôle assez important dans Angel, où il travaillait avec Fred lorsque le groupe s’est retrouvé à Wolfram & Hart.

Une petite référence à Scott Bakula que j’avais loupée dans un épisode de la saison 7 (First Date), peut-être à cause du lien avec Star Trek que je ne connaissais pas encore. Une fois encore, j’ai été surprise et un peu agacée par l’emploi du terme « magick », que je ne comprends pas vraiment.

Quelques citations :

« Ooh. Poor Watcher. Did your life pass before your eyes ? ‘Cuppa tea, cuppa tea, almost got shagged, cuppa tea… » Spile pokes fun at Giles’ life, or lack thereof.

(Spike se moque allégrement de Giles. Le pauvre chat. Est-ce que toute sa vie est passée devant ses yeux – avant de mourir, comme on dit souvent. Tasse de thé, tasse de thé, presque eu de la chance avec une dame, tasse de thé ^^).

Buffy : « Is that why you’re always cleaning your glasses? So you don’t have to see what we’re doing? », Giles: « Tell no one. » Mystery solved.

(Buffy fait la lumière sur un mystère qui nous obsède pendant toute la série -ou pas. Giles, en fait, nettoie toujours ses lunettes pour ne pas voir ce que font les autres. Il lui demande de ne pas partager cette information capitale.)

L’écriture de Paul Ruditis est vraiment agréable et très drôle. Les essais ne sont pas de lui mais sont signés à chaque fois d’auteurs différents. J’ai beaucoup aimé celui d’Allie Costa (A Part of Something or, Buffy the Vampire Slayer: My First Long-Term Relationship), qui décrit ses réactions devant la série depuis la première diffusion télévisée, jusqu’au dernier épisode de la saison 7. C’est drôle et plein d’émotions, et aussi très bien écrit.

Tout comme l’essai sur Jonathan, qui détaille sa présence de la saison 1 jusqu’à la fin de la série (Ginjer Buchanan). J’ai aimé le fait qu’on attire notre attention sur ce personnage qui ne paie pas de mine, mais qui en fin de compte  était là depuis le début et s’est développé au fil des saisons, de tapisserie à presque villain, puis qui a cherché la rédemption. Ces quelques pages qui lui sont consacrées sont très touchantes.

On trouve aussi le script entier de Restless, le finale de la saison 4, que je n’avais pas bien compris, commenté par l’auteur, ce qui permet d’apporter quelques lumières, même si la catégorie Continuité du guide des épisodes l’a déjà un peu fait. C’est une répétition, mais bien moindre que dans les deux autres livres.

Cette lecture est passée beaucoup plus vite et bien mieux que les précédents guides, avec beaucoup d’humour et de petites informations glanées de-ci, de-là.

Nombre de tomes parus : 3 (série finie)

The Watcher’s Guide 1

The Watcher’s Guide 2

2 réflexions sur “The Watcher’s Guide 3

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s