Sarah Dearly, tome 1 : Mordue

Titre VO : Immortality Bites 1 : Bitten and Smitten.

Auteur : Michelle Rowen.

Traducteur : Anne-Virginie Tarall.

Illustrateur : Anne-Claire Payet.

Nombre de pages : 427.

Parution VO : 2006. VF : 2010.

Éditeur : Milady.

Genre : Fantasy urbaine – Chick-Lit.

Prix: 7,10€.

Résumé : Sarah revient d’un rendez-vous un peu bizarre. Elle s’est réveillée alors qu’on essayait de l’enterrer, un dingue a prétendu vouloir passer l’éternité avec elle, il y avait des marques sur son cou, et le dingue a été massacré par un groupe encore plus cinglé que lui ! Il a juste eu le temps de lui dire qu’il l’avait changée en vampire. Par chance, elle est sauvée par Thierry, vampire bien plus âgée qu’elle qui décide de la prendre en charge pour ses débuts. Mais les chasseurs de vampires sont littéralement de l’autre côté de la rue.

J’ai tenté cette lecture pour un baby challenge Livraddict il y a quelques temps. J’avais déjà quelques séries Milady entamées, sur des univers originaux ou beaucoup d’humour (découvertes, il y a des chances, grâce aux babies). Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est pas trop le cas ici. C’est vraiment une lecture ennuyeuse, qui ne m’a pas fait rire. Et l’univers ne m’a pas intéressée plus que ça.

Tous les détails de fringues m’ont agacée, comme quand, forcément, l’héroïne, Sarah, court avec des chaussures pas confortables, il FAUT qu’elle précise qu’elles vont quand même bien avec son jean. Ça coupe l’action et, honnêtement, je m’en fiche. Mixer la fantasy urbaine et la chick-lit, ce n’est pas un mélange qui fonctionne avec moi, je n’ai pas eu envie de réessayer depuis.

Quelques détails qui m’ont pas mal dérangée dans la lecture. Un peu comme Jean-Claude pour Anita Blake, le prénom Thierry n’est pas du tout ensorcelant pour un vampire (certes, c’est un détail, mais c’est le but.) Sarah est un peu comme une ado, pas vraiment dans le bon sens du terme. Vive le cliché du coup de foudre avec Cupidon et flèches. J’aurais vraiment aimé qu’ils plaisantent. La dispute avec son amie Amy où Sarah l’accuse d’être une suiveuse (ou un mouton, tant qu’à faire), parce que trois semaines auparavant, elle s’est acheté la même jupe qu’elle et fait transformer en vampire … C’est vraiment mature. Franchement, les personnages m’ont agacée. A part le copain barman de Sarah, et encore.

Ne parlons même pas des vampires. Ils sont relativement abrutis. Il faut que Sarah leur dise, quand les chasseurs de vampires envahissent le club, qu’ils sont des monstres et peuvent se défendre. Incroyable. La transformation de Sarah a un côté pathétique, à peine entré dans le récit. J’imagine que l’auteur misait sur une maladresse à la Bridget Jones, mais c’est raté ici. Thierry ne m’a pas marquée, dans le genre je-suis-ténébreux-et-je-broie-tout-le-temps-du-noir.

Je ne continuerai évidemment pas cette série.

 Nombre de tomes parus : 5 (série finie).

2 réflexions sur “Sarah Dearly, tome 1 : Mordue

  1. Oulah ça a vraiment pas l’air engageant comme lecture! Je m’en tiendrai éloignée, les défauts que tu soulignes m’auraient sans doute agacée aussi ^^’

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s