Le Cycle de Fondation, tome 2 : Fondation et Empire

Titre VO : Foundation and Empire.

Auteur : Isaac Asimov.

Traduction : Jean Rosenthal.

Nombre de pages : 250.

Parution VO : 1952.   Cette édition VF: 1985.

Éditeur : Denoël (Collection: Présence du Futur).

Genre : Science-fiction.

Prix : 5,70€.

Résumé éditeur : Tandis que les crises qui secouent l’Empire redoublent de violence et annoncent son effondrement définitif, la Fondation créée par le psychohistorien Hari Seldon pour sauvegarder la civilisation devient de plus en plus puissante, suscitant naturellement convoitise et visées annexionnistes. En tout premier lieu, celles de Bel Riose, jeune général qui voit dans les secrets détenus par la Fondation le moyen de monter sur le trône. C’est alors qu’apparaît un mystérieux et invincible conquérant, surnommé le Mulet, que le plan de Seldon n’avait pas prévu…

Cette lecture date déjà un peu, et au moment où je l’ai faite, je ne me souvenais plus du tome 1, ce qui s’est bien vu. J’étais totalement perdue pendant la plus grande partie du roman à essayer de resituer personnages et évènements. Le début m’a déjà perturbée, on n’est plus du tout dans la Fondation, et je n’avais aucun repères.

La quête du Mulet est assez prenante et inquiétante, on ignore qui il est, ses possibilités, on ne connait que ses fulgurants résultats. La présence féminine est très plaisante, Bayta, ce qui manquait à mon avis dans le volume précédent. Et ce qui peut apparaître comme un détail, mais pas vraiment : j’ai toujours dit que les clowns étaient glauques … Je n’ai vraiment pas aimé ce ressort.

J’ai beaucoup aimé le visi-Sonor, mélange de couleurs et de musique, en revanche, c’est cet aspect technologique qui m’a marquée dans ce tome. Ça, et l’erreur de Seldon. Je pensais qu’il savait tout !

Certaines erreurs / fautes de typo m’ont fait sortir de mes gonds, comme « conculté ». Sérieusement ? Je sais que c’est une vieille édition, mais les relecteurs existaient déjà.

Une rencontre un peu manquée, malgré un finale impressionnant et imprévisible sur une manipulation à laquelle je ne m’attendais pas vraiment. Et qui ne me laisse pas trop de souvenirs, en fin de compte.

Nombre de tomes parus : 7 (série finie).

Tome 1 : Fondation.

6 réflexions sur “Le Cycle de Fondation, tome 2 : Fondation et Empire

  1. J’ai lu le tome 1 il y a fort longtemps et je pense que je reviendrai un jour sur cette série, mais bon il me faudra relire le début sinon comme toi je vais être perdue !

  2. Aaaaaah merde j’ai le tome 6. Je l’ai pris au pied de la lettre. Peut-être que ça peut quand même se lire avant les tomes 3-5 ? Bon je pense qu’il faudrait que je reprenne toute la série de toutes manières.

    • Le calcul est un peu bizarre. J’avais cru comprendre que celui-ci était le 2, il est noté 4 sur d’autres sites comme Livraddict en tant que préquelle apparemment … Mais recommencer est une bonne idée, je dirais.

  3. Moi qui voulais éventuellement me lancer dans ce cycle… ( Après avoir apprécié sans plus le tome 1 des Robots) Je vais peut être retenter l’expérience Asimov avec une autre de ses oeuvres finalement! Surtout si c’est complexe à lire et qu’il faut vraiment enchaîner les tomes pour saisir ce dont il s’agit ^^’

    • Franchement, je pense qu’il vaut mieux que les volumes se suivent sans trop de délai. J’étais perdu dans ce deuxième avec seulement un an d’écart entre les lectures … mais je ne peux pas te le déconseiller non plus … je suis partagée.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s