Au bord des mots, lectures sur un rocher

Agatha Christie, tome 3 : Dix petits nègres

Agatha Christie (autrice). François Rivière (scénariste). Frank Leclercq (dessinateur et coloriste). 2002, 48 p. Emmanuel Proust Éditions. BD – Policier – Adaptation. 11€.

Dix personnes apparemment sans point commun se retrouvent sur l’île du Nègre, invités par un mystérieux M. Owen. Sur une table du salon, dix statuettes. Dans les chambres, une comptine racontant l’élimination minutieuse de dix petits nègres. Après le premier repas, une voix mystérieuse s’élève dans la maison, reprochant à chacun un ou plusieurs crimes. Un des convives s’étrangle et meurt, comme la première victime de la comptine. Une statuette disparaît. Et les morts se succèdent, suivant le texte à la lettre. La psychose monte. Le coupable se cache-t-il dans l’île, parmi les convives ?

Les rares fois où je vous parle des BD adaptées d’Agatha Christie (à part une exception magistrale) c’est pour râler. Je m’excuse d’avance, ce billet ne dérogera pas à la règle.

Autant commencer par le dessin. Il m’a vraiment donné l’impression de dater et dans un mauvais sens. Il ne m’a pas convaincue. Je ne suis pas fan de l’utilisation des couleurs orange et très sombres du recueil. Après, je me suis dit que j’étais difficile, il y a d’autres éléments. Et vraiment, le dessin des visages ne me plaît pas.

Il y a beaucoup de texte pour certaines parties du récit. J’avoue, ce n’est pas quelque chose qui me plait, souvent. Je préfère multiplier les bulles moyennes que d’avoir quelques gros pâtés que je dois me forcer à lire (à voir avec Bakuman et Blake et Mortimer, déjà, j’ai horreur des planches composées de gigantesques pans de texte).

L’intrigue venant d’Agatha Christie, elle, est magistrale et une de ses plus connues, je vous laisse avec le résumé qui donne une bonne idée de l’ambiance de local clos qui se met en place. Malheureusement, je n’ai pas retrouvé l’impression d’étouffement et le petit froid dans le dos que m’avait procuré le roman original.

Je sais que l’histoire s’appelle Dix petits nègres, mais le coup des statuettes de nègres donne ce côté colonialiste et raciste qui ne me plaît pas du tout. La dernière planche avec le dernier « nègre » est assez perturbante, avec le vert bleu et le blanc, sensé être une couleur apaisante et cette pendaison

En bref, c’est une adaptation qui comme bien souvent ne me plaît pas, même si la couverture passe mieux, avec un petit côté nostalgique.

9 commentaires sur “Agatha Christie, tome 3 : Dix petits nègres

  1. Un des meilleurs A. christie ! J’ai lu en BD quelques enquêtes de A. Christie et effectivement, je n’aime pas trop les dessins, et je trouve que la mise en image n’apporte pas grand chose…

    1. Entièrement d’accord, c’est un des meilleurs, je peux comprendre qu’ils tentent l’adaptation, mais le résultat … Quelles autres enquêtes en BD as-tu lu, maggie? Merci de passer par ici ^^

  2. Je trouve que la couverture a déjà un côté relativement démodé qui m’attire pas forcément… S’il n’y a que l’intrigue d’intéressant, autant lire le livre original, pour le coup ^^

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s