Un dimanche en séries

Pour la semaine du 27 juillet au 2 août, 5 séries :

Saison 1 (épisodes 21 à 23)

Les nouvelles aventures d’Oliver Queen, alias l’Archer Vert, combattant ultra efficace issu de l’univers de DC Comics, qui appartient notamment à la Justice League. Disparu en mer avec son père et la petite amie de celui-ci, il est retrouvé vivant 5 ans plus tard sur une île près des côtes chinoises mais il a changé : il est fort, courageux et déterminé à débarrasser Starling City de ses malfrats… (source : Allociné)

Je ne l’avais pas dit la semaine dernière, mais j’adore Paul Blackthorne qui joue le père de Laurel, et était le héros des Dossiers Dresden ^^ Le finale est plutôt impressionnant, à voir les conséquences dans la saison suivante.

Saison 3 (12 épisodes)

Expert en analyse de traces de sang dans la police le jour, tueur en série la nuit, Dexter Morgan n’est pas exactement un citoyen américain comme les autres. Il porte, en effet, un lourd secret. Traumatisé dans sa plus tendre enfance puis recueilli par un officier de police de Miami, il se dit incapable de ressentir la moindre émotion. Incapable… si ce n’est lorsqu’il satisfait les pulsions meurtrières que son père adoptif lui a appris à canaliser : de fait, Dexter ne tue que les autres tueurs qui sont parvenus à échapper au système judiciaire, afin de protéger les innocents. Dexter se pose donc comme un véritable justicier de l’ombre, et bien que sa soif de tuer lui pèse, il parvient à mener une existence relativement normale et à sauver les apparences auprès de ses collègues, amis et petite amie.(source : seriebox)

Ah, qu’est-ce que le commissariat est plus agréable sans Dokes ! C’est reposant. L’évolution de la représentation entre Dexter et Rita est un peu conventionnelle, mais j’adore Julie Benz, donc je ne me plains pas. Et pour continuer avec Dresden, l’actrice qui jouait Murphy fait son apparition, j’espère qu’elle restera. Par contre, j’ai eu un peu de mal avec Debra : qu’elle est brusque avec les témoins, voire les victimes ! Ça lui jouera des tours. Cette nouvelle saison a un thème intéressant auquel je ne m’attendais pas (Dexter révèle son secret à un « ami »), c’est toujours aussi plaisant à suivre.

8 épisodes

Cette minisérie raconte l’histoire du clan Kennedy entre 1960 et 1968, c’est à dire entre l’élection de John Fitzgerald Kennedy et l’assassinat de son frère Bobby. (source : wikipédia et seriebox)

Je ne me rappelle pas m’être autant ennuyée devant une série. Je faisais autre chose à côté (mais toujours sur l’ordinateur) et jamais elle ne m’a poussée à regarder de son côté : la musique, les acteurs, les décors, les costumes, l’intrigues, les personnages … je n’ai pas eu envie d’en apprendre plus sur les Kennedy. J’ai juste été choquée quand il a été question de lobotomiser une des sœurs de Robert et J.F. Et le jeu entre les époques est difficile à suivre. Rien ne m’a convaincue ou interpellée.

Saison 1 (épisodes 12 et 13)

Lorsque son mari demande le divorce et qu’elle constate avec horreur qu’elle avait malencontreusement signé un contrat prénuptial, Meredith Davis se retrouve à la rue, sans le sou, et n’a plus qu’une idée en tête : mettre le grappin sur un nouvel homme riche ! Et pour cela, elle a un plan : elle va se faire engager en tant que professeure dans une école huppée afin de rencontrer un maximum de pères célibataires, divorcés ou… ouverts à toutes propositions. Mais Meredith n’est vraiment pas faite pour enseigner : elle déteste les enfants, elle parle mal, elle boit et elle fume n’importe quoi. Toujours en train d’imaginer des plans tordus, elle peut toutefois compter sur le soutien du proviseur, complètement sous son charme; du prof de gym, une vieille connaissance du lycée avec qui elle entretient un rapport d’amour/haine; et Irene, une brave collègue qui ferait n’importe quoi pour elle. En revanche, la guerre est déclarée avec Ginny, une prof qui avait l’habitude de faire régner sa loi dans le collège avant son arrivée… (source : seriebox).

Je savais déjà que cette série n’était pas renouvelée en la commençant, et le dernier épisode n’ouvre pas sur des perspectives faramineuses. Sara Gilbert est absente du précédent, et Meredith retrouve son ex dans le 13e. Elle devait vivre avec lui et bosser à l’école dans la suite? Mouais. Pas exceptionnel.

Saison 9 (24 épisodes)

Cette série de fiction met en scène une équipe du NCIS, commandée par l’agent spécial Jethro Gibbs. Ces agents spéciaux enquêtent uniquement sur des crimes ayant un lien avec le personnel de la Marine des États-Unis y compris le Corps des Marines des États-Unis qui lui est administrativement rattaché. (source : Wikipédia et seriebox)

On poursuit sur la lancée de la saison 8. Je suis toujours mitigée et je commence à me lasser … les histoires de famille de McGee (si c’était mentionné avant, je n’ai pas fait attention, mais ça arrive un peu comme un cheveu sur la soupe, comme l’ex de Tony) et du directeur (que je n’aime toujours pas), et la psy (Jamie Lee Curtis … juste, non) ne m’ont pas intéressée. J’ai juste aimé la découverte d’Abby, j’aimerais bien qu’on poursuive de ce côté. Mais j’en doute. C’est dommage, mais j’en suis à me dire « plus que deux saisons ! »…

Autres sériephiles : JoeyAziMiss BunnyJelydragonSamarianRiz-Deux-ZzZChicky PooCln,Maxoo et Mandy88.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s