Reading Lolita in Tehran

Titre VF : Lire Lolita à Téhéran.

Auteur : Azar Nafisi.

Langue : anglaise.

Nombre de pages : 325.

Première parution : 2000. Cette édition : 2002.

Éditeur : Random House.

Format : numérique.

Genre : Contemporaine.

Prix : 8 € sur Amazon.

Résumé éditeur : Après avoir dû démissionner de l’Université de Téhéran sous la pression des autorités iraniennes, Azar Nafisi a réuni chez elle clandestinement pendant près de deux ans sept de ses étudiantes pour découvrir de grandes œuvres de la littérature occidentale. Certaines de ces jeunes filles étaient issues de familles conservatrices et religieuses, d’autres venaient de milieux progressistes et laïcs ; plusieurs avaient même fait de la prison. Cette expérience unique leur a permis à toutes, grâce à la lecture de Lolita de Nabokov ou de Gatsby le Magnifique de Scott Fitzgerald, de remettre en question la situation  » révolutionnaire  » de leur pays et de mesurer la primauté de l’imagination sur la privation de liberté. Ce livre magnifique, souvent poignant, est le portrait brut et déchirant de la révolution islamique en Iran.

Je voulais lire ce livre depuis longtemps. Discuter de littérature dans un pays où la liberté d’expression est contrôlée était un pitch particulièrement tentant, j’ai profité de cette destination pour m’y mettre.

Et j’ai vraiment adoré le début. Les discussions sur Lolita sont passionnantes, l’auteur décrit avec beaucoup de justesse ses élèves ainsi que la situation plutôt tendue dans le pays, qu’elle parvient néanmoins à faire oublier à certains moments du récit où on apprécie juste les études sur les différents livres (Lolita, The Great Gatsby, Daisy Miller, Pride and Prejudice).

Petit problème qui s’est rapidement posé : je n’ai pas lu tous ces livres, juste le dernier. Mais Gatsby est dans ma PAL, et j’ai été un peu dérangée de tous les éléments de l’intrigue révélés, même si j’en connaissais déjà quelques-un, j’ai passé de nombreuses parties de leur discussion pour ne pas être entièrement spoilée. Mais j’aurais, je pense, vraiment apprécié les réflexions sur Austen si elle n’avait pas été la dernière auteure étudiée.

Parce que les premières deux cents pages sont géniales. Et puis une grosse, grosse lassitude s’est installée et j’ai eu beaucoup de mal à le terminer, rien que devant le même problème que j’ai eu avec Dentelles et tchador : la multiplicité des personnages et la description en long, en large et en travers de leur background. Ajoutez à celle-ci un récit qui n’est pas chronologique mais présente différents épisodes de la vie de l’auteur et fait un va et vient entre passé et présent, je me suis perdue dans la narration et j’avais vraiment hâte que ce livre se termine, ce qui est véritablement dommage.

Parce qu’il est vraiment magnifique. Au début. L’écriture de l’auteure est superbe, poétique, lyrique. On sent l’amour d’Azar Nafisi pour la littérature et les romans anglo-saxons en particulier. Les échanges, surtout venant d’une culture différente de la nôtre, sont passionnants à suivre, sans parler de ce contexte si spécifique, qui s’apparente au danger devant certaines lectures. Et ça fait un bien immense de lire une telle éloge de la lecture et de la littérature. Même si parfois les réflexions s’alourdissent et s’apparentent plus à un travail analytique.

 C’est dommage, mais le rendez-vous est manqué malgré un très beau début.

Et les autres? Mimi54 présente Un jardin à Téhéran de Shusha Guppy ; chez paikanne Le colonel et l’appât 455 de Fariba Hachtroudi ; Jostein a lu Persépolis également ; Je viens d’ailleurs de Chahdortt Djavann pour Frankie.

9 réflexions sur “Reading Lolita in Tehran

  1. En lisant ta chronique je me suis fait la réflexion concernant les livres cités dans le livre. Mis à par Daisy Miller que j’ai déjà lu, j’ai l’intention de lire tous les autres. Il va falloir donc que j’attende si je veux lire celui-ci qui me paraît for intéressant.

    • Honnêtement, je te conseille de les lire avant oui, c’est très dommage de découvrir leur histoire à travers une discussion littéraire qui n’hésite pas à en révéler les points clés ! Ce livre pourrait te plaire davantage qu’à moi dans ce cas ^^

    • Tout à fait, celles sur Austen étaient très intéressantes, comme c’est justement aussi très différent des discussions sur la littérature qu’on a ici en classe.

  2. Dommage… j’avais pour ma part beaucoup, beaucoup aimé… mais j’avais lu quand même pas mal de livres dont il était question… mais oui, le début, c’est le mieux selon moi. J’ai adoré voir l’Iran à travers les yeux de l’auteur.

  3. Pingback: Challenge Le Nez dans les livres – Saison 2. |

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s