Au bord des mots, lectures sur un rocher

Thursday Next, tome 2 : Lost in a Good Book

Jasper Fforde (auteur). 2002, 371 p. Hodder & Stoughton. Policier – Science-fiction. 8,84€.

(! Spoilers !) Après la mort d’Acheron Hades (on l’espère, en tout cas), Thursday doit faire face à quelque chose de pire : toutes les apparitions publiques que réclament son nouveau statut d’agent qui a modifié la fin de Jane Eyre … mais dont elle n’a absolument pas le droit de parler. Alors qu’elle vient seulement d’épouser Landen, la corporation Goliath exige qu’elle fasse ressortir Jack Schitt du Raven de Poe, ce à quoi elle se refuse, jusqu’au chantage qu’ils vont exercer sur elle : avec l’aide des Chrono Gardes, les anciens collègues de son père qu’il fuie, la corporation n’hésite pas à éradiquer Landen pour la forcer à libérer Jack … Mais l’auteur nous réserve encore une surprise de taille, qui commence simplement par Thursday qui se met à entendre des voix …

Encore une fois, une charmante impression de fouillis, de plein plein plein d’éléments, qui auraient très bien pu former une série à eux seuls, et donnent naissance à cette petite merveille que j’ai adorée (même si j’avais vaguement oublié ce qui se passait dans le 1er tome à part les points importants !).

J’adore j’adore j’ADORE !

Après ce commentaire extrêmement constructif 😛

J’aime beaucoup la couverture, au style de livre ayant un peu vécu, déchiré au coin. L’illustration est un peu bizarre, mais en général je ne la remarque même pas, focalisée sur les couleurs et le style de police.

J’aimais déjà énormément le thème du premier volume, l’agent littéraire un peu spécial, la police littéraire qui cherche des éditions originales, Thursday qui se retrouve dans un livre via un instrument scientifique, le Prose Portal. L’auteur part ici dans une direction à laquelle je ne m’attendais pas du tout, mais que j’ai adorée. Plus besoin de science pour retourner voir Jane Eyre. Thursday se révèle être capable de passer d’un livre à l’autre, rencontrer des personnages littéraires comme les soeurs Dashwood ou Miss Havisham qui doit la former. Et le Cheshire Cat ! Un thème que j’ai savouré avec plaisir !

L’effacement de son mari est un choc, tant pour l’héroïne que pour le lecteur. L’aspect romance, une fois encore, est mince, même si un élément assez prévisible pointe le bout de son nez. Spike revient également, pour mon plus grand plaisir. J’ai beaucoup aimé la présence du père de Thursday, toujours plein d’humour, pour une scène très touchante. Une fois encore, les livres principaux évoqués par l’auteur ne me sont connus que de noms, comme ceux de Dickens. Après l’existence du dodo, j’ai été très surprise de celle des hommes de Néanderthal et de leurs conditions de vie.

Les retombées de l’affaire Jane Eyre (toutes les apparitions publiques que doit faire Thursday, et cet étrange procès qu’on lui promet dès le début lorsque, passages très drôles, elle entend des voix) m’ont étonnée. L’affaire a pris une proportion étonnamment grande.

Une fois encore, j’ai quelques difficultés avec le style, et il m’a fallu un peu plus de temps qu’avec un autre livre en anglais. Il est riche, complexe, et vaut bien le détour.

Thursday fait l’expérience pour nous d’un nouveau mode de transport, le Gravitube (« By the time this decade is out, we aim to construct a transport system that can take a man or a woman from New York to Tokyo and back again in two hours…’, US President John F. Kennedy, comme nous l’apprend le début du chapitre), qui m’a beaucoup fait rire. Elle peut choisir son type de voisin (elle voudrait bien que ce soit une nonne ou une grand-mère qui va tricoter, mais il n’y en a plus), mais il sera forcément en retard. C’est apparemment habituel car il y a une excuse quotidienne, qui est cette fois en retard, sans raison apparente ….. les joies des transports ^^. L’excuse en fait étant que trop d’excuses ont été créées 😛

Les passages sur la Jurisfiction sont passionnants, autant les personnages qu’elle rencontre que ses mécanismes. On a un très léger aperçu du puits des histoires perdues (le sujet du volume suivant), et d’un autre sous-sol, l’enfer de la Jurisfiction, où sont envoyés les agents corrompus et d’autres. J’ai hâte de poursuivre cette exploration. La fin est très émotionnelle et donne envie de plonger dans la suite.

Nombre de tomes parus : 7 (série en cours).

Tome 1 : The Eyre Affair.

Tome 3 : The Well of Lost Plots.

2 commentaires sur “Thursday Next, tome 2 : Lost in a Good Book

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s