Au bord des mots, lectures sur un rocher

Feuilles d’août

En août, mes lectures se font plus rares, parce que je peine bien sur certaines.

Je pense d’ailleurs qu’à partir de septembre, le nombre de livres lus a de fortes chances de baisser. J’ai repris le travail aujourd’hui et l’université sera pour la semaine prochaine, à priori, avec une masse de travail qui me terrifie déjà …

Ça va probablement affecter mon rythme de lecture, mais pas celui de publication sur le blog, a priori. J’ai déjà prévu les billets de septembre et j’ai encore une bonne réserve d’articles au brouillon (merci la vilaine habitude de lire beaucoup et ne pas publier de suite ^^,), le blog devrait donc continuer à fonctionner !

Time Opera, c’est le premier livre choisi par ma Book Jar et qui en regroupe en fait 2, Les Temps parallèles et Les déserteurs temporels, toujours sur le voyage dans le temps, mais deux univers différents. Les déserteurs évoquent des gens insatisfaits, dans un futur surpeuplé, qui s’échappent à leur manière ; et Les Temps aborde le voyage dans le temps d’un point de vue touristique. J’en attendais beaucoup et chacun m’a vraiment déçue, malgré des points intéressants.

Divided in Death s’intéresse aux services secrets et donc à l’espionnage, en lien avec un double homicide, un mari et sa maîtresse, dont la femme est victime d’un coup monté qui la fait arriver sur les lieux juste après le meurtre. Manque de chance, c’est une employée de Roarke, qui n’apprécie pas du tout qu’on s’en prenne à elle, sur un plan personnel déjà, mais aussi parce qu’elle était sur un dossier confidentiel. Un volume encore une fois très rythmé qui m’a beaucoup plu.

Je suis une légende relate l’histoire de Robert Neill, le dernier survivant d’un virus qui a décimé la population mondiale pour n’en laisser que des morts ou d’étranges créatures. Un peu longuet et descriptif au début, je me suis vite prise au jeu et intéressée à son sort. A lire si vous aimez les vampires.

Philtres et potions est un recueil de nouvelles, toutes prises dans l’univers de fantasy urbaine des auteurs et peuvent plus ou moins se lire séparément. Certaines m’ont donné envie de les découvrir plus avant, d’autres, absolument pas et m’ont vraiment ennuyée.

Le complot contre l’Amérique est ma dernière longue lecture du moment et un ennui assez incroyable. Philip Roth nous raconte une Amérique fasciste où Lindbergh, germanophile convaincu, a remporté les élections présidentielles de 1936 à la place de Roosevelt, à travers le regard d’un petit garçon Juif. C’est lent, contemplatif, malgré un postulat de départ assez intéressant.

Muhyo et Rôji est une « petite » (18 tomes) série fantastique sur deux experts en surnaturel qui chassent fantômes et démons. Je n’ai pas spécialement accroché au dessin et j’ai préféré de beaucoup Yuyu Hakusho sur le thème.

Le chant de la poupée est toujours aussi beau, et poursuit le récit de cette poupée transformée en humaine, que l’arbre qui l’a créée souhaite récupérer. Mais l’humain dont elle est tombée amoureuse la recherche. Toujours plein de lyrisme et de poésie.

Très cher Frère suit Nana qui entre au lycée dans une école prestigieuse et est étrangement invitée par les membres d’une fraternité de les rejoindre, elle qui ne correspond pas à leur critères : grande famille, beauté, intelligence, artistique. Les murmures contre son adhésion se multiplient, et elle est témoin de plusieurs scènes étranges et dures, qu’elle raconte à son frère aîné. J’aime beaucoup cette œuvre tragique et difficile de Riyoko Ikeda, d’ailleurs plus roman graphique que manga.

J’ai vu que la suite de WJuliette était finalement sortie en volume reliés, j’espère qu’ils la publieront en France, même si la première série n’est plus commercialisée. J’ai eu envie de la relire. Itô, adolescente si masculine qu’on la prend régulièrement pour un garçon, fait partie du club de théâtre de son lycée, où elle rencontre Makoto, belle jeune fille très délicate qui se révèle être un garçon forcé par son père à se travestir afin de pouvoir devenir acteur après le lycée. J’aime beaucoup le thème du travestissement en manga, et en plus d’être orientée théâtre et humour, cette petite série vire tranquillement vers le fantastique parfois. Si vous avez l’occasion de la lire, je vous la conseille.

J’adorais l’anime de Detective Conan. Je suis fan de récits policiers, forcément, alors ce n’était qu’une question de temps avant que je ne débute la lecture de cette grande série, empruntée pour l’instant, mais en espérant pouvoir avoir un jour la place et les fonds pour l’accueillir (je veux pas dire mais on en est à 75 parus en France…). Shinichi, grand détective lycéen, est rajeuni à l’état de petit garçon par une mystérieuse organisation dont il s’était approché de trop près. Il continue à résoudre les mystères qui se dressent sur sa route tout en cherchait à retrouver son apparence normale.

Save me Pythie est un petit manga français très drôle, centré sur le personnage de Pythie, une prêtresse d’Apollon en formation, qui rejette les avances du dieu dragueur et pour sa peine est affligée d’une malédiction : elle peut voir l’avenir mais personne ne croira ses prédictions. Elle rencontre Cassandre, qui a souffert du même mal (et qui me rappelle la grand-mère de Shampoo dans Ranma 1/2 ^^) et Xanthe, le fils de Zeus, qu’elle accompagne dans sa quête pour devenir un héros. C’est drôle, c’est frais, bourré de références. J’adore !

Objectif cinéma est un petit documentaire à destination des adolescents. Plutôt que des conseils visionnage, à quoi je m’attendais, il propose des notions plus techniques présentées de manière intéressante.

Angry Animals se propose de faire découvrir les animaux sous un jour ludique à la manière des Horrible Histories, par les détails humoristiques et glauques. Je suis plutôt enthousiasmée par cette déclinaison scientifique, malgré le changement d’auteur et d’artiste.

Chihuahua, zébu et Cie analyse les noms des animaux dans différentes langues pour montrer les ressemblances et les différences, avec diverses anecdotes. Si la linguistique vous intéresse, c’est un petit livre très amusant et facile à lire.

Vous avez lu, vous comptez lire certains de ces livres? Et qu’est-ce que vous avez dévoré en août ?

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s