Au bord des mots, lectures sur un rocher

La patrouille du temps, tome 2 : Le patrouilleur du temps

Time Patrolman. Poul Anderson (auteur). Jean-Daniel Brèque (traducteur). Manchu (illustrateur). 1983 (VO), 2010 (VF), 384 p. Le Livre de Poche (Science-Fiction). Voyage dans le temps.7,10€.

Manse Everard et ses collègues sont loin d’en avoir fini avec les pirates du temps avides de réécrire notre Histoire. Au programme des festivités : Tyr la pourpre et ses ruelles bondées, sous le règne du roi Hiram, au Xe siècle avant notre ère ; la brutalité des mondes goths, peu avant la chute de Rome, au temps où les dieux parcouraient encore la Terre ; les mystères du Paris des Templiers, sous le règne de l’implacable Philippe le Bel. Autant d’époques en péril, autant de missions pour les patrouilleurs du temps…

J’ai retrouvé avec plaisir ce concept de Patrouilleur du temps. C’est décidé, je veux faire ça quand je serais grande.

J’ai aussi retrouvé les sentiments que j’avais à lecture du premier tome. Vraiment beaucoup aimé, malgré un grand nombre d’informations historiques, proche ou un peu moins de la réalité, peu m’importe, je suis complètement immergée et je me laisse porter par la plume de Poul Anderson. Un plaisir de lecture.

Entre autres, pour le choix des époques historiques abordées, sur lesquelles je ne connais vraiment pas grand-chose. Ce n’est absolument pas un problème : j’adore les découvrir avec Manse et ses collègues. Tyr au Liban en 950 avant J.-C., chronique d’une dynastie Goth au 3ème siècle et les Templiers en 1307 (merci d’ailleurs pour les dates en ouvertures de chapitre, je trouve ça tellement pratique !), voilà ce que ce deuxième tome nous réserve, avec de très nombreux détails sur chaque période, sans en oublier l’aspect humain et l’intrigue.

Sa description des personnages, de leur motivations, de leurs relations, est tout également prenante, rien que pour cet amour de seize cents ans dans Le chagrin d’Odin le Goth, qui malgré mon allergie aux histoires d’amour, m’a beaucoup touchée.

Un petit regret, peut-être : ne pas en savoir davantage sur la société futuriste à laquelle appartient le héros. Il y a quelques détails disséminés ça et là, comme les « microbes transgéniques de protection » pour lui éviter de devoir être vacciné, mais c’est un petit manque.

Nombre de tomes parus : 4 (série finie).

Tome 1 : La patrouille du temps.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s