Simple

Auteur : Marie-Aude Murail.

Nombre de pages : 207.

Parution : 2004.

Éditeur : L’École des Loisirs (Collection : Médium).

Genre : Jeunesse.

Prix : 9€.

Résumé : Simple devrait être à Malicroix, où selon son père, on s’occuperait de lui. Mais Kléber, son frère, et Monsieur Pinpin, son lapin en peluche, ne sont pas d’accord. Kléber leur trouve une colocation avec quatre étudiants, la plupart l’aideront à s’occuper de Simple.

Contrairement à Oh, boy! qui aborde le thème de l’homosexualité et de trouver un foyer pour des enfants au sein d’une famille éclatée, je n’ai pas cru à ce récit ni aux thèmes abordés. Le fait que Kléber et son frère Simple, un peu « lent », soient acceptés en colocation avec des étudiants qui vont les aider à prendre soin de Simple, je n’y ai absolument pas cru.

J’ai été un peu choquée, dès le début, de l’expression « débile mental » chez Kléber. Ok, c’est le terme, mais la connotation est sacrément négative. En fait, le langage un peu cru en général n’est pas bien passé.

Le petit vieux qui habite au-dessous de chez les jeunes et qui donne des conseils à Enzo m’a bien plu (même si la référence à Le Rouge et le Noir comme guerre de séduction, c’est franchement moyen à mes yeux). J’ai bien aimé la famille de Zahra, sa petite sœur muette, et cette très belle citation : « La religion, c’est dans le cœur, pas dans la tête ». Plus que le récit en lui-même, ce sont les personnages qui m’ont intéressée ici, mais ce livre ne m’a pas du tout laissé une impression durable, ni vraiment positive.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s