Au bord des mots, lectures sur un rocher

L’Ombre du vent

La Sombra del Viento. Carlos Ruiz Zafon (auteur). 2001 (VO), 2004 (VF), 524 p. Grasset. Contemporaine. 22€.

L’ombre du vent est le titre d’un livre que le protagoniste, Daniel, a découvert lorsqu’il était enfant dans le Cimetière des livres oubliés. Il change sa vie et le place dans une quête des autres livres de l’auteur, Juliàn Carax, et d’informations sur lui.

Cette lecture me laisse assez mitigée, malgré le fait que je l’ai finie assez rapidement, surtout pour savoir ce qu’il en était. Après réflexion, elle ne m’a pas vraiment plu.

Certains éléments m’ont emportée : ce qui a trait aux livres (le Cimetière des Livres oubliés, que j’aurais voulu voir davantage, la librairie du père de Daniel, sa quête de Julian et ses ses livres), à Julian (son histoire, sa disparition). J’ai bien aimé les liens de cette histoire avec la réalité de Daniel. Le père du héros, aussi, est attachant. J’ai pensé un moment que lui et Julian étaient le même personnage.

Daniel m’a agacée, passif, naïf (ses relations amoureuses m’ont soûlée, il se fait manipuler par la jeune fille aveugle, et sa relation avec Bea ne m’a absolument pas paru plausible). Le côté romance est plat, je ne m’y attendais pas et je n’en voulais pas (pour Julian, c’est beaucoup mieux passé).

Ce qui m’a le plus dérangée, c’est le côté horrible des actions, descriptions (comme pour l’horloger drag queen arrêté, tabassé, jeté en prison et massacré par les autres détenus, et ce, dès le début). Je conçois que le contexte soit horrible après la guerre, avec Franco, avec ce flic, Fumero, mais la fiction a-t-elle besoin d’être aussi écœurante que l’a peut-être été la réalité? Ce côté trop cru ne m’a vraiment pas plu, malgré des descriptions, des réflexions pleines de lumière d’un autre côté. « Il n’y a pas de langues mortes, il n’y a que des cerveaux engourdis ».

Après toutes les hypothèses sur Julian, la résolution m’a un peu déçue, pour son aspect romance aussi, qui avec l’horreur est ce que j’en retiens le plus.

9 commentaires sur “L’Ombre du vent

  1. OH MON DIEU TU AS LU L’OMBRE DU VENT
    Bon, je suis désolée que tu ne l’aies pas aimé… Personnellement j’adore l’auteur, je trouve qu’il a vraiment quelque chose de magique dans sa façon de créer les ambiances… Mais je dois bien avouer ne pas me souvenir assez de l’intrigue de ce livre pour savoir si ce que tu en dis m’avait choquée à l’époque de ma lecture ou pas… Je lis un autre roman de lui en ce moment ( Marina), j’espère que ce qui m’avait séduite dans mes premières lectures de l’auteur reviendra, mais ton avis me fait un peu peur…

    1. Non mais c’est pas un ultra mauvais souvenir non plus … et je suis d’accord pour les ambiances. Le problème c’est que certaines soulèvent franchement le cœur et je n’ai pas trop envie de lire ça. J’espère que Marina te plaira !

  2. C’est rare, mais j’ai vraiment envie de lire ce livre, et ta chronique ne m’en détourne pas. J’ai moi aussi eu de très bonnes expériences de lecture avec Marina, et aussi le Palais de Minuit, et peut-être un autre (plus sûre), et par conséquent quelque plus adulte ou plus horrible puisse être le Nom du Vent je lui donnerai très certainement sa chance à lui aussi. 🙂

    1. Qu’est-ce qui est rare en fait? Que tu aies vraiment envie de le lire ou que je ne te démotive pas? ^^ Je ne dis pas que c’est un mauvais livre, au contraire, et je serais curieuse d’avoir ton avis 🙂

  3. J’ai su que ma phrase n’était pas claire mais va savoir je l’ai postée quand même ! X) J’ai très envie de lire ce livre (dont j’ai écorché le nom au passage), et même s’il semble t’avoir touchée de manière négative, ou pas du tout touchée dans certains cas, j’ai quand même toujours envie de le lire. 🙂

  4. Oh dommage, L’ombre du vent avait été un gros coup de cœur pour moi 🙂 Daniel est un peu naïf, oui. Mais j’ai adoré le mystère autour de Julian (personnage dont, si je me souviens bien, je suis un peu tombée amoureuse ^^).

    Et le roman m’a donné envie d’aller visiter Barcelone, alors que l’Espagne est un pays qui ne m’attire pas du tout (en allant et revenant du Portugal, j’ai traversé le nord du pays ainsi que Madrid et j’ai trouvé ça moche ^^).

    1. Je comprends que ça plaise^^ et j’avoue que visiter Barcelone m’a traversé l’esprit aussi en lisant le roman (peut-être la librairie !). Mais je ne suis jamais allée par là !

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s