Anders Sorsele, tome 1 : Par le sang du démon

Auteur : Virginia Schilli.

Couverture : Aurélien Police.

Nombre de pages : 269.

Première parution : 2006. Cette édition : 2011.

Éditeur : Éditions du Riez (collection : Brumes Étranges).

Genre : Fantastique – Romance.

Prix : 18,90€.

Résumé éditeur : Dans sa sombre masure, au cœur du Moyen-Âge, une jeune fille attire les convoitises par sa sublime beauté. Amoureuse en secret de son frère adoptif, amie d’un étrange occultiste vivant à l’écart du village, elle semble prête à tout pour sortir de sa misérable condition de paysanne.

J’aime la couverture, mais honnêtement, c’est à peu près tout ce qui me plaît dans ce livre. Pour la plus grande partie, je me suis franchement ennuyée et je n’ai pas vu l’intérêt.

Au début, l’écriture me laissait mitigée, avec cette impression de désuet, moyenâgeux, et puis elle m’a paru peu naturelle et donc déplu. La narration à la première personne est allée de pair avec une héroïne plutôt modeste, à l’incroyable érudition et la grande beauté, tout ce que j’aime, en somme, avec une critique acide de son milieu (et le terme de « garce » pour désigner une fille, je m’en serais passée, malgré ce cachet désuet qui était probablement le but).

Honnêtement, suivre cette description pour le moins modeste avec sa « rencontre » avec son frère puis le seigneur ne m’a pas intéressée. Mais le pire a été la transformation en vampire qui provoque le changement de sexe. Je déteste ce fichu ressort sans rime ni raison, comme dans une série manhwa que j’avais déjà détestée, Adrenalin, parce que c’est parfaitement normal de ne pas avoir de raison, c’est quelque chose qui arrive tout le temps lorsqu’on se transforme en vampire. Ok, c’est pour piquer l’apparence du seigneur. Mouais. Je reste absolument pas convaincue.

Après, le côté romance comme presque seul ressort de l’histoire … j’ai horreur de ça. Le côté fantastique, probablement puisque je n’ai pas aimé le personnage principal, ne m’a pas convaincue non plus. L’autre personnage qu’on découvre ne m’a pas intéressée non plus. Et son désespoir l’endort pendant des années, pas besoin de se nourrir hein. Oh que je n’y ai pas cru.

Comme vous pouvez le constater, je n’ai vraiment pas aimé cette lecture. Mais pas du tout. Il va sans dire que j’abandonne cette série et que si je conserve ce volume ce sera pour la très belle couverture d’Aurélien Police.

Nombre de tomes parus : 3 (série finie).

2 réflexions sur “Anders Sorsele, tome 1 : Par le sang du démon

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s