Lectures sur un rocher

Narnia, tome 2 : Le lion, la sorcière blanche et l’armoire magique

The Chronicles of Narnia 2 : The Lion, the Witch and the Wardrobe. C.S. Lewis (auteur). Anne-Marie Dalmais (traductrice). Pauline Bayes (illustratrice). 1950 (VO), 2005 (VF), 186 p. Folio (Junior). Fantasy – Jeunesse. 10€ .

Pendant la seconde guerre mondiale, les raids aériens se succèdent sur Londres. Peter, Edmund, Susan et Lucy ont trouvé refuge chez un vieux professeur quelque peu excentrique. Au cours d’une partie de cache-cache, Lucy pénètre dans une armoire. Elle se dissimule parmi les vêtements qui, insensiblement, deviennent les arbres d’une forêt enneigée. C’est ainsi qu’elle découvre l’extraordinaire pays de Narnia, où règne une sorcière aux pouvoirs maléfiques…

Booon … pour être honnête, je n’ai jamais pensé à lire Narnia. Ni à voir les films. Je ne saurais pas vous dire pourquoi, mais ça ne m’est jamais spécialement passé par la tête. J’ai vu des extraits du Passeur d’aurore chez une amie, mais l’intrigue se déroule en mer, et si je ne vous l’ai pas déjà dit, je n’aime pas du tout ce type de récits (et ça vaut pour les pirates aussi), donc ça m’a donné encore moins envie de découvrir cette série.

Et puis on m’a offert ce livre. Ça fait quelques années, je n’ai jamais eu le déclic pour le lire, et je crois bien que c’est ma Book Jar qui m’y a poussée. Il rentre aussi dans le cadre de mon challenge Animaux du monde, donc ce n’est pas perdu.

Parce que sinon j’ai l’impression d’avoir perdu mon temps et ma voix. Oui, oui, ma voix. Je n’ai pas du tout aimé ce livre. Est-ce que je me fais vieille? Parce que l’univers imaginé, son originalité, m’est complètement passé par-dessus la tête, pour plusieurs raisons.

J’ai détesté le côté bien-pensant religieux, les morales inhérentes à chaque chapitre ou presque. J’imagine que l’auteur voulait faire de son conte un roman d’initiation éducatif aussi, mais franchement ses morales de style ne pas mentir, ne pas être glouton, ça va cinq minutes, mais pas chaque chapitre !

Et puis cette différence entre filles et garçons … certes, c’est aussi propre à l’époque, mais je déteste les récits où les filles sont présentées comme des petites choses fragiles qui ne peuvent se défendre et sont là pour être maternelles, chaleureuses, jolies. Des pots de fleur entourés d’une couverture chauffante. Zut.

J’ai déjà trouvé idiot la présence du Père Noël qui leur apporte des cadeaux, mais Peter qui récupère bouclier et épée, normal, Susan un arc dont elle n’est pas censé se servir parce que M. Noël ne veut pas qu’elle combatte (ben offre autre chose alors! Un robot ménager, au moins ce sera bien clair!), et Lucy un poignard mais uniquement pour se défendre hein (les armes d’attaque, c’pas pour les fillettes). « Les batailles sont très laides quand les femmes combattent ». Et quand les mecs s’en mêlent, c’est de toute beauté, c’est ça?

Et tout est trop simple … ce n’est pas parce que les enfants sont les premiers lecteurs qu’il faut réduire les obstacles à la portion congrue (Aslan arrive très vite, Edmund demande pardon et puis tout va bien).

Ce qui n’a rien arrangé, c’est que du moment où j’ai ouvert ce livre, il est tombé en morceaux, aucun cahier ne tenait en place. Inutile de vous dire qu’une fois ce billet terminé, il est désherbé, et je ne compte pas terminer la série (les film … mouais … pas vraiment au programme!).

Nombre de tomes parus : 7 (série finie).

7 commentaires sur “Narnia, tome 2 : Le lion, la sorcière blanche et l’armoire magique

  1. « Susan un arc dont elle n’est pas censé se servir parce que M. Noël ne veut pas qu’elle combatte (ben offre autre chose alors! Un robot ménager, au moins ce sera bien clair!) » XD
    Ouais Narnia c’est toujours le souci : ça a vraiment très mal vieilli, et en plus c’est clairement (l’auteur le clame lui-même dans certaines intros parfois pas traduites) du livre religio-éducatif façon gros sabots – c’est pour ça que même en ayant lu la série plusieurs fois (parce que j’ai réussi à faire abstraction des côtés chiants pour y voir aussi le côté Fantasy / magie sympa, peut-être aussi parce que je les ai lus pour la première fois au collège) je ne la recommande qu’à des personnes choisies, et en les prévenant… Je continue cependant à m’intéresser à l’auteur car il est de l’entourage proche de Tolkien, et il a aussi dans son propre entourage des écrivains de SF qui ont apparemment posé une patte un minimum importante dans le genre – par exemple Owen Barfield, dont je n’ai pour le moment trouvé aucun livre (sans recherche Internet), le père de la petite Lucy Barfield à qui est dédicacé ce second (ou premier, selon l’ordre d’édition anglaise) opus. 🙂 J’avais raté une conférence à Nancy 2 qui le présentait comme un père de l’anticipation écologique, si je me souviens bien.

    1. Bravo pour avoir réussi à oublier l’aspect religieux bien seriné T_T mais je pense aussi que si je l’avais lu plus jeune j’aurais été plus impressionnée et plus (lol) respectueuse des messages.
      J’adore quand tu laisses autant d’infos en commentaire ^^ je pensais bien que l’auteur t’intéresserait toujours pour sa proximité avec Tolkien ! Le père de l’anticipation écologiste c’est le père de Lucy Barfield, c’est ça?

  2. Dommage que tu n’ais pas aimé! J’ai lu toute la saga mais il y a trèèèès longtemps et en connaissant déjà le premier film. Donc je n’étais pas dans la même position que toi. Je partage ton point de vue sur les morales trop appuyées ; c’est la marque d’une autre époque mais ça devient vite agacant. Le deuxième tome n’est pas le plus intéressant en plus. Mais je t’invite à regarder les films !! Ils sont biens (j’ai un petit faible pour le premier surtout). Et les musiques sont merveilleuses. *^*

    1. Effectivement, c’est toujours différent quand tu as vu le film en premier. Je ne pense pas qu’ils peuvent garder les morales bien resservies dedans, ça doit déjà être un mieux ^^, Merci de ton passage The Magical Box !

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.