Au bord des mots, lectures sur un rocher

Another time, another place: Quantum Leap

Richie F. Levine, Judith A. Moose (auteurs). Deborah Pratt (préfacière). 2007, 245 p. JM Media Group. Séries. 21 €. Livre lu en anglais.

In these pages you will discover:

-How Don Bellisario got the idea for the show and pitched it to NBC.

-What Scott Bakula and Dean Stockwell thought about the series and why they consider it to be one of the best and most cherished experiences of their lives.

-About the incredible fans, who never gave up hope and sent over 50,000 letters and calla lilies to then NBC president Warren Littlefield to put the show back on the air on Wednesday nights.

-How Quantum Leap ended and a look back at all five seasons of the series.

Je suis extrêmement mitigée. Ce livre a un côté franchement amateur, dans les photos parfois très pauvres et agencées comme on peut faire sous Word (comme la mise en page du texte d’ailleurs…), et certaines pixellisés d’une manière telle que c’est presque impossible de distinguer les personnages. Les deux derniers sont une catastrophe (on ne dirait pas, comme ça, mais agrandissez). C’est du grand n’importe quoi.

Ensuite la langue. Sérieusement, je suis devenue dingue. J’avais l’impression qu’il y avait des trucs bizarres partout. Alors est-ce que ce sont des régionalismes d’utiliser than et then à la place de l’autre, mais il y a plein d’autres choses. Quand je finis par prendre un crayon pour entourer ce qui me paraît louche, c’est grave. Le livre est en ANGLAIS. Y a quand même un problème ! Je l’ai montré à ma collègue prof d’anglais au lycée, elle était aussi catastrophée que moi (donc ce n’est pas moi qui vois des erreurs où il n’y en a pas, mais bien un ramassis d’horreurs pas relues).

A côté de ces GROS problèmes, c’est une lecture plutôt émotionnelle, on revient dix ans après sur une superbe série, avec plein de témoignages du duo d’acteur, du producteur, de Deborah Pratt (femme du producteur, scénariste / actrice, elle a accumulé plein de casquettes ainsi que celle de voix du générique). C’est le gros point fort du livre (le seul, franchement), qui ne se focalise pas sur un descriptif par épisode et saison. J’ai appris quelques petites choses.

Un appendice sur une histoire du voyage dans le temps en cinéma et à la télévision m’a intéressée, mais le Doctor, un « time cop lord »? Really, people, REALLY ???

En bref, c’est un livre, pas un beau livre franchement, destiné aux collectionneurs uniquement, parce que la qualité de l’image ne permet pas de le proposer à ceux qui aiment juste bien … je suis verte en voyant le prix que j’ai finalement payé et le mal que je me suis donné pour le trouver.

Chuchoter aux quatre vents

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s